Chaque vendredi, des séances d’initiation à l’informatique pour les ainés de la commune

Le conseil consultatif communal des aînés a pris la décision d’organiser des séances d’initiation et de formation à l’utilisation du matériel informatique à destination des aînés. Pour cela, il a procédé à un investissement d’environ 1 500€ afin de se doter d’un équipement performant, spécialement adapté à cette tranche d’âge d’utilisateurs auprès d’ordimémo, une entreprise française développant des ordinateurs et tablettes pour utiliser l’informatique de manière simple, pratique et facile.

« Pour débuter avec ces sessions, il n’est même pas nécessaire d’avoir été simplement en contact avec un ordinateur », explique Jean-Claude Jung, le secrétaire du CCCA.

À l’ordinateur, sont adjoints clavier et souris traditionnels. Le système fonctionne via un écran tactile. Un programme convivial et fameusement intuitif facilite un premier contact et l’usage de ce type d’instrument qui reste souvent assez mystérieux. L’appareil permet évidemment la consultation de tous les sites avec toutes les possibilités de recherche, mais aussi la communication via adresses e-mail et même skype.

Il est installé au 1er étage de la bibliothèque Hubert Juin au cœur d’Athus (64 Grand-rue). Une équipe de formateurs bénévoles apporte aide et assistance pour débuter. À terme, les utilisateurs disposeront seuls de l’équipement.

Alors l’informatique ne doit plus être rébarbative, mais un moyen de communication supplémentaire pour les aînés !

Ce service gratuit est mis en place spécialement à l’attention des personnes de plus de 55 ans installées dans la commune. Les cours sont dispensés le vendredi de 9 à 12 h.

Inscriptions préalables obligatoires auprès de la bibliothèque soit par téléphone au 063/24 06 80 soit sur place durant les heures d’ouverture (le lundi de 13h à 18h, le mercredi de 09h à 12h et de 13h à 18h30, le vendredi entre 09h et 18h et enfin le samedi de 8h30 à 12h).
Renseignements : Colette BROCA, tél. : 063/37.20.03 ou colette.broca@publilink.be.

informatique

Ecopack/Renopack : une aide de la Région Wallonne

Il est connu aujourd’hui que l’habitat wallon souffre de sa vétusté. Des rénovations s’imposent pour réduire nos consommations d’énergie et l’empreinte carbone. Pour encourager ses citoyens à investir dans l’amélioration de leur logement, la Wallonie a remodelé son programme de primes Énergie et Logement.

Dans la foulée, le système de prêts octroyés par la SWCS (Société Wallonne du Crédit Social) et le FLW (Fonds du Logement des familles nombreuses de Wallonie) a été revu. Ces institutions proposent des prêts à tempérament avec un TAEG (taux annuel effectif global) de 0% d’un montant de 1.000 à 30.000€ remboursables en 15 ans maximum.

Ces prêts financeront des travaux économiseurs d’énergie et de rénovation du logement avec préfinancement des primes pour ces travaux dans un logement dont la première occupation en tant que logement date d’au moins 10 ans. Afin de répondre à la spécificité géographique de la Province de Luxembourg et d’assurer de manière optimale la mission de service aux citoyens, la Cellule Développement Durable de la Province de Luxembourg a été reconnue comme courtier par la Wallonie pour assurer le suivi administratif de ces dossiers.

POUR QUELS TRAVAUX ? Des travaux économiseurs d’énergie :

  • Isolation du toit, des murs et des sols ;
  • Installation d’une chaudière à condensation au gaz naturel, d’une chaudière biomasse ;
  • Installation d’une pompe à chaleur (pour l’eau chaude sanitaire et/ou le chauffage)
  • Installation d’un chauffe-eau solaire ;
  • Réalisation d’un audit énergétique ;
  • Installation d’une chaudière à condensation au mazout (sans prime) ;
  • Fermeture du volume protégé (sans prime) ;
  • Placement d’un poêle à pellets (sans prime et également pour les locataires)

Plus de renseignements :
Point d’accueil d’Arlon du Fonds du Logement des familles nombreuses de Wallonie : prendre rendez-vous les matins ou les mercredis après-midi au 081/42.03.40
Société Wallonne du Crédit Social : 078/158.008 de 9h à 12h et de 13h à 16h du lundi au vendredi. 
Service Logement et Primes de la commune d’Aubange : 063/ 38 12 71-75

Blocus en commune : retour sur cette deuxième édition

L’action « Blocus en commune » round 2 est maintenant terminée. Pour sa deuxième édition, l’action a accueilli, en deux semaines, un total de 38 étudiants du niveau secondaire, de la 1re à la 6e année.

Durant ces deux semaines, tous les participants ont été soutenus par l’équipe du Service Jeunesse, ainsi que par la douzaine d’enseignants et professionnels bénévoles mobilisés pour l’occasion. Chaque jeune, en fonction de ses besoins, a pu poser ses questions aux bénévoles et bénéficier de conseils, d’explications, d’exercices, lui permettant d’avancer dans sa matière.

C’est grâce à M. Conti, Mme Freyer, M. Dondelinger, Mme Crucitti, Mme Pierre, Mme Bail, Mme Kerger, Mme Pevergne, Mme Genin, M. Thiry et à M. Kinard que les jeunes ont pu avancer et se sentir soutenus dans leur étude.

En outre, l’atelier collectif proposé par Sylvie Reuter, coach scolaire, a rencontré un beau succès auprès des jeunes. Grâce à cette animation, les étudiants ont par exemple appris à réaliser un planning, à organiser leur étude, à se concentrer… Ils ont également bénéficié de conseils pour gérer leur stress à la veille des examens ou encore pour s’alimenter de manière équilibrée. De quoi leur permettre de se préparer efficacement à leur seconde session.

Le dernier jour de l’action, l’équipe du Service Jeunesse a proposé aux étudiants de prendre leur pique-nique, de rester sur les lieux et de participer à une animation ludique leur permettant de se détendre et de se défouler après ces deux semaines d’étude intense. Autant vous dire qu’ils ont bien décompressé !

Grâce au soutien de la Province de Luxembourg, des collations saines (eau, jus de fruit, fruits) ont été proposées à volonté durant les dix jours et ont permis aux étudiants de s’alimenter sainement. La bibliothèque communale Hubert Juin a pu également apporter son soutien aux étudiants durant le projet, en prêtant des dictionnaires et des manuels au Service Jeunesse.

La salle de la Harpaille nous a confirmé à nouveau qu’elle était « LE » lieu calme, zen et propice à l’étude par excellence. Un environnement extérieur verdoyant et apaisant, de quoi s’aérer et souffler quelques instants avant de replonger dans son classeur.

L’an dernier, 73% des jeunes ayant participé au projet ont réussi leur seconde session. Espérons que le pourcentage de 2016 n’en sera que plus grand, signe ainsi d’une belle réussite pour l’ensemble des étudiants !

L’échevin de la jeunesse et de l’enseignement, Christian Binet, ainsi que toute l’équipe du Service Jeunesse, souhaitent remercier toutes les personnes qui ont permis à ce projet d’exister : les bénévoles, pour leur présence, leurs conseils et leur motivation ; Mme Sylvie Reuter, pour son atelier et son implication ; la Province de Luxembourg pour son soutien permettant d’offrir à l’ensemble des jeunes des collations saines durant les deux semaines; les parents, pour leur confiance et leur collaboration. Enfin, merci à tous les jeunes pour leur participation, leur motivation et leur bonne humeur, félicitations à eux pour le travail et les efforts fournis, que ces derniers portent leurs fruits d’ici quelques jours… !

Petite photo souvenir de l’équipe de bénévoles : Mme Pierre, M. Conti, M. Kinard, Mme Kerger, Mme Freyer, M. Thiry, Mme Pevergne. Ne sont pas sur la photo : Mme Bail, M. Dondelinger, Mme Crucitti, Mme Genin.

blocus

Communiqué concernant la vague de chaleur et la forte concentration d’ozone

L’administration communale d’Aubange tient à porter à votre connaissance un communiqué transmis par le Service Public de Wallonie concernant la vague de chaleur qui va toucher notre pays à partir d’aujourd’hui et ce jusqu’à samedi.

Des températures oscillant entre les 31 et les 34 degrés sont prévues et la concentration d’ozone sera également élevée avec certains jours un risque de dépassement global du seuil européen d’information de concentration d’ozone (180 μg/m³).

Les recommandations suivantes sont applicables à toute la population et, en particulier aux personnes fragilisées:
– boire plus que d’habitude, de préférence de l’eau ;
– éviter les boissons alcoolisées et les boissons fortement sucrées ;
– prendre soin des bébés, des jeunes enfants et des personnes nécessitant des soins, en les hydratant suffisamment ;
– rester à l’intérieur, spécialement pour les personnes souffrant de problèmes respiratoires ou cardiovasculaires ;
– rester dans des endroits frais et se rafraîchir régulièrement ;
– rester au calme et éviter les activités physiques importantes ;
– se protéger du soleil en utilisant une protection solaire et en mettant un chapeau ;
– fermer les volets et les rideaux durant la journée et aérer l’habitat durant la nuit :
– en cas de coup de chaleur ou de fatigue, de problème respiratoire, contactez un médecin.

De plus,  il est conseillé aux organisateurs d’événements de suivre les indications suivantes :
– informer les participants des risques pour la santé et des mesures de protection (tous les détails figurent sur le site http://socialsante.wallonie.be/ du SPW – DGO Pouvoirs locaux, Action sociale et Santé – Département Santé et Infrastructures médico-sociales – Direction de la Santé environnementale)
– fournir suffisamment d’eau potable fraîche ;
– organiser suffisamment d’espaces ombragés et frais ;
– décourager l’usage d’alcool et de drogues ;
– prendre des mesures pour les personnes et les spectateurs dans les files d’attente ;
– adapter la nourriture et surveiller la chaîne alimentaire ;
– veiller à l’hygiène dans les toilettes publiques ;
– évaluer les besoins en matière d’augmentation des postes d’urgence.

Enfin, pour les camps de vacances, les responsables veilleront spécialement :
– à l’hydratation régulière des jeunes dont ils ont la responsabilité,
– à éviter l’exposition en plein soleil aux heures les plus chaudes,
– à éviter la pratique d’activités physiques intenses.

Votre chien, vos obligations !

Vous l’aurez peut-être remarqué, nous recensons actuellement les chiens sur la commune. C’est pourquoi nous vous rappelons ci-après les extraits du règlement général de police s’appliquant aux propriétaires de chien de même que les dispositions de la taxe afférent à ceux-ci…

Extraits du Règlement Général de Police

CHAPITRE V – DISPOSITIONS CONCERNANT LES ANIMAUX

Article 5.1.1
Il est interdit aux propriétaires, gardiens ou surveillants d’animaux de les laisser divaguer sur l’espace public (cimetières, écoles, jardins publics,…).

Article 5.1.6
Il est interdit au détenteur d’un animal de circuler avec celui-ci sur l’espace public sans prendre les précautions nécessaires pour l’empêcher de porter atteinte à la commodité de passage, à la salubrité et à la sécurité publiques.

Article 5.1.7
Le port de la laisse est obligatoire pour tous les chiens, dans tout lieu, privé ou public, accessible au public. Le maître doit pouvoir en toutes circonstances maîtriser son animal.

Article 5.1.11
Tout détenteur d’un chien pouvant constituer un danger potentiel est tenu de clôturer sa propriété de barrières ou de tout dispositif suffisant pour empêcher que l’animal ne s’échappe.

Article 5.1.12
Toute personne s’abstiendra de laisser un chien agressif sous la seule surveillance d’un mineur d’âge.

Article 5.1.18
Tout propriétaire ou détenteur d’animaux est tenu :

  • de les empêcher de souiller les murs, façades, étalages, terrasses, véhicules, accotements et trottoirs… ;
  • au nettoyage des déjections laissées par son animal sur l’espace public.

Les contrevenants sont tenus de remettre sans délai les lieux souillés en état de propreté, sans préjudice des poursuites dont ils peuvent faire l’objet.

Taxe et redevance

Article 2.

  • La taxe est fixée à 25 euros par chien. Les chiens appartenant à des rabatteurs et servant aux battues organisées dans les parties boisées sont soumis à la taxe.
  • Les marchands et éleveurs de chiens reconnus tels au lieu de leur domicile et soumis de ce chef à la taxe professionnelle sont assujettis à une taxe de 125 euros quel que soit le nombre de chiens détenus et reçoivent 5 médailles.

Article 11.
L’Administration communale adresse au contribuable une formule de déclaration que celui-ci est tenu de renvoyer, dûment remplie et signée, avant l’échéance mentionnée sur ladite formule. A défaut d’avoir reçu cette déclaration, le contribuable est tenu de donner à l’Administration communale tous les éléments nécessaires à la taxation, et ce, au plus tard le 31 mars de l’exercice d’imposition.

Conformément à l’article 6 de la loi du 24 décembre 1996 relative à l’établissement et au recouvrement des taxes provinciales et communales, la non- déclaration dans les délais prévus, la déclaration incorrecte, incomplète ou imprécise entraine l’enrôlement d’office de la taxe. Dans ce cas, le montant de la taxe sera doublé.

Article 6
SONT EXEMPTS DE LA TAXE :

  • les chiens des personnes isolées âgées de 65 ans et plus à raison d’un seul chien par personne isolée. Il leur est délivré une médaille numérotée à titre gratuit.
  • les chiens des invalides de guerre civils ou militaires à raison d’un chien et de deux au plus lorsqu’ils servent à les conduire. L’exonération est accordée aux invalides de guerre qui produisent un certificat médical, délivré par les médecins agréés de la Commission de prothèse de l’Œuvre Nationale des Invalides de Guerre et indiquant la nécessité du mode de locomotion utilisé par eux. Ce certificat doit être revêtu du sceau de l’œuvre dont il s’agit et de la signature du secrétaire de cet organisme. Enfin, les chiens exonérés de la taxe sont réservés à l’usage exclusif de l’invalide qui en aura fait la déclaration.
  • les chiens des personnes atteintes d’une infirmité permanente physique ou mentale d’au moins 66% ou d’une infirmité physique permanente d’au moins 50% des membres inférieurs, reconnues par le Ministère de la Prévoyance sociale, à raison d’un chien et de deux au plus lorsqu’ils servent à les conduire. Le contribuable peut obtenir l’exonération du chef de son conjoint ou d’un enfant à charge.
  • les jeunes chiens nourris par leur mère.
  • les chiens policiers ou autres, détenus en exécution de règlements émanant d’autorités publiques.

Formations du Parc Naturel de Gaume

parcnaturelgaume2

Cher ami des vergers, cher planteur, vous êtes intéressé par les arbres fruitiers de variétés anciennes? Vous avez eu l’occasion de planter des hautes tiges cet automne? Vous voudriez vous y connaitre un peu plus en matière d’arboriculture fruitière ou vous êtes déjà passionné mais toute information nouvelle est bonne à prendre ?

Nous avons le plaisir de vous proposer un cycle de formations concernant l’installation et l’entretien d’arbres fruitiers, formations qui vous seront peut-être utiles à des degrés divers. En mars, nous nous sommes penchés sur les fruitiers hautes tiges et avons abordé la plantation, la taille, le soin aux arbres, le choix des variétés, etc. A partir du mois d’avril, nous nous sommes intéressés aux fruitiers en espaliers (poiriers, pommiers), moins courants mais très intéressants pour avoir des fruits sains, exempts de pesticides et ne nécessitant pas de grandes surfaces de terrain puisqu’on peut les planter autant sur les façades qu’en haies fruitières. La formation et la conduite de ces arbres sont relativement simples une fois que les principes de base sont acquis. C’est Luc Koedinger, de la coopérative Climax d’Habergy, qui sera notre formateur : il est professionnel en arboriculture fruitière et particulièrement intéressé aux espaliers. Et c’est le jardin du Petit Loucet à Saint-Léger qui nous accueille pour les formations concernant les arbres en espaliers. Lors de ces formations, vous pourrez rencontrer à la fois des professionnels de l’arboriculture fruitière et des planteurs et des passionnés comme vous, avec qui échanger questions, réflexions, trucs et astuces…

Pour une question d’organisation, l’inscription préalable est indispensable, le nombre de participants étant limité à 15 personnes (PAF de 5  euros/ formation).

Dernière précision : sachez que nous renouvellerons très probablement l’opération «Vergers de Gaume» cet automne. Cette opération propose de regrouper une commande de fruitiers hautes tiges à des prix très intéressants et est ouverte à toute personne qui le souhaite.

Voici le programme de formation actuellement défini mais d’autres thèmes peuvent s’ajouter en fonction de vos desiderata :

parcnaturelgaume

Merci de bien vouloir vous inscrire de préférence par mail à a.leger@pndg.be ou par téléphone au 0479/43.74.19

ATTENTION : les inscriptions sont clôturées une semaine avant la date de formation. Le nombre de participants étant limité à 15, le paiement sur le compte BE82 7512 0411 9968 au nom de Parc naturel de Gaume rend votre inscription effective.

parcnaturelgaume1

Asbl Parc Naturel de Gaume
1 rue Camille Joset
6730 Rossignol
Mail : contact@pndg.be
Tél. : +32 (0)63 45 71 26
Tel. : Fax : +32 (0)63 22 45 35
GSM : +32 (0) 479/437 419
En attendant notre nouveau site, vous pouvez visiter : www.cuestas.be

Des cours de Self défense pour séniors : pourquoi pas ?

Comment parvenir à faire fuir son agresseur ? Comment garder ses distances face à ce type d’individu ? Comment s’attaquer à lui ? Quelle attitude adopter ? …… Autant de questions que peuvent se poser nos séniors au quotidien face à des situations, que malheureusement, il leur arrive de vivre.

Ces petites choses à savoir, ces gestes et réflexes à acquérir, nos ainés (de plus de 55 ans) pourront les découvrir et peut être les mettre en pratique en participant au cours de Self défense organisé gratuitement par le Conseil Consultatif Communal des Ainés au Centre Sportif de Clémarais tous les vendredis matin de 10h00 à 11h30.

Pour tout renseignement et inscription, merci de vous adresser à :
Colette Broca, Présidente, au 063/37.20.03 ou par e-mail : broca@publilink.be
Jean-claude Jung, Secrétaire, via le 063/38.52.05

selfdefense

Même s’ils sont biodégradables, ne déposez pas vos déchets verts au bord de l’eau !

tontes Les tailles de haies, d’arbres, les feuilles mortes, les restes de nourriture, les déchets ménagers, tontes de pelouses, etc. …  sont des déchets «verts», des déchets végétaux compostables ou biodégradables. Pourtant, déposés dans le lit des rivières ou en berges, ceux-ci posent quelques problèmes :

  • Ils polluent la rivière. En se décomposant dans l’eau, les déchets verts contribuent à la pollution organique et accentuent le phénomène d’eutrophisation (prolifération de la végétation provoquant un appauvrissement du milieu en oxygène). Ils engendrent également des odeurs nauséabondes et une prolifération d’animaux indésirables.
  • Ils provoquent une baisse de biodiversité (prolifération d’orties, de liserons, de plantes invasives, colmatage du lit de la rivière, …).
  • Ils menacent la stabilité des berges et peuvent contribuer au développement de plantes «invasives». Les tontes de pelouses provoquent une asphyxie des plantes indigènes et le pourrissement de leurs racines. Les berges ainsi mises à nu peuvent se déstabiliser au risque de s’effondrer (ce phénomène est accentué lors des coups d’eaux). A noter que les plantes invasives telles que la Renouée du Japon et la Balsamine de l’Himalaya, ont la faculté de se développer rapidement dans les milieux fragilisés au détriment de la flore locale.
  • Ils peuvent entraver le bon  écoulement des eaux (accumulation de végétaux volumineux formant des mini-barrages).

Amendes
Il est interdit de rejeter des déchets dans les eaux de surface. Il est également interdit d’introduire des objets ou des matières pouvant entraver l’écoulement des eaux et de dégrader les berges. Ces actes sont passibles d’une sanction administrative. Il peut vous en coûter de 50 à 100 000 euros.

Plus d’infos ?
Cellule de coordination du CR Semois-Chiers (ASBL)
Rue de France, 6 à 6730 TINTIGNY
Tél. : 063/388.944, Fax : 063/389.045
Courriels : ycollignon@semois-chiers.be ou czintz@semois-chiers.be

Conférence-Débat sur « l’attractivité des villes en reconversion » le 26 août 2016

Dans le cadre de la rénovation urbaine de la Ville d’Athus, la Commune d’Aubange organise une rencontre citoyenne sur le thème de l’attractivité des villes en reconversion. Celle-ci sera animée par Monsieur Pascal Sac, responsable communication et marketing territorial pour la société d’Aménagement Urbain de la Région de Bruxelles-Capitale.

Nous espérons vous voir nombreux à cet événement qui se déroulera le vendredi 26 août 2016 à 19h00 au Centre Culturel d’Aubange (Athus) : rue du Centre 17 à Athus.

invitSACH2