Qui décide de la démolition de la gare d’Athus ? Etat de la question.

Photo de la gare d’Athus de Michaël LATRAN

A la suite de la question du conseiller communal ECOLO Patrick HANFF sur la possible démolition de la gare d’ATHUS, le journal L’Avenir du Luxembourg a publié un article succinct relatant les échanges de ce lundi 19 décembre 2016.

Nous souhaitions faire le point de la situation afin de préciser les éléments rapportés qui peuvent être mal interprétés en raison de l’incomplétude de l’information.

Cela fait maintenant presque 10 ans que la Commune interpelle la SNCB sur l’état de délabrement de la gare d’Athus.

En 2009, la Commune adressait un courrier à la SNCB afin de se plaindre du mauvais état de la gare. 2009.10.30 SNCB Holding

A cette suite, le Député-Bourgmestre Josy ARENS interpellait le Ministre VANACKERE des infrastructures sur des travaux qui seraient prévus par la SNCB à l’horizon 2012-2013.  2009.10.19 q ARENS commission infrastructure

La SNCB ne fit rien de ce qui était promis.

Dans le cadre du projet de rénovation urbaine, la fiche 2 – entrée nord  prévoyait une revalorisation de la gare. Sur cette base, des discussions ont été entamées alors que la SNCB souhaitait développer un projet immobilier. Fiche 2

Des discussions furent entreprises et une orientation favorable à une acquisition par la Commune avait été envisagée.

Des délibérations eurent lieu sur le principe de l’acquisition en séance de Conseil communal le 17 novembre 2014 et le 22 décembre 2014.

http://www.tvlux.be/video/info/societe/aubange-la-commune-veut-racheter-la-gare-d-cathus_17808.html

A cette deuxième séance et après discussion, le Conseil communal décida le principe de procéder à l’acquisition du bâtiment pour un montant de 92.000 euros. 2014 10 27 – signé – SNCB – Proposition Achat bâtiment Gare – ETh005  2015 01 21 – Gare transmission EC conseil acquisition – courrier 2015 01 21 – annexe courrier – 2014 12 22 – EC Conseil acquisition Gare

Le but recherché par la Commune d’AUBANGE était d’y restaurer une salle pour les voyageurs ainsi que des commerces qui se prêtent bien aux navetteurs (kiosque à journaux, cafétaria, snack sandwicherie, …). L’idée était de pouvoir amortir les investissements (au moins en partie) en organisant des « marchés de concession » pour ces commerces. Des contacts avaient d’ailleurs été pris avec l’Agence de Développement Local (l’ADL AUBANGE)  sur le sujet.

Cependant, par la suite, la SNCB change d’orientation car elle constate une forte augmentation du nombre de navetteurs sur la gare d’Athus qui a triplé en l’espace de 3 ans entre 2012 et 2015.

La SNCB regagne d’intérêt pour la gare d’Athus et ne souhaite plus vendre le bâtiment à la Commune et propose un « bail emphytéotique » !

Comme la Commune souhaitait pouvoir percevoir une recette via les commerces, la SNCB revendique de percevoir un « canon » pour le bail emphytéotique.

Il était difficilement concevable pour la Commune de devoir payer un canon pour être autorisé à assumer une carence de la SNCB.

Cela était d’autant plus difficilement concevable que l’investissement à prévoir sur fonds propres communal était conséquent en raison du très mauvais état du bâtiment (un minimum de 1.500.000 euros).

Dans ces conditions, la Commune a fait part à la SNCB de son renoncement à l’acquisition !

Dans le cadre du projet immobilier de la SNCB et de la rénovation urbaine, un « masterplan » a été développé par EUROGARE (bureau d’étude du groupe SNCB). Après le renoncement de la Commune et en concertation avec elle, la SNCB a privilégié la démolition et la construction d’un nouvel outil qui serait moins couteux, plus adapté et plus moderne. Cette orientation concertée se base donc principalement sur le diagnostic de l’état du bâtiment et le coût disproportionné à prévoir pour sa rénovation.

A cette suite, l’autorité communale a interpellé les Ministre Jacqueline GALAND et François BELLOT en y associant le Ministre François BAUSCH à de nombreuses reprises. L’administrateur délégué JO CORNU avait également été interpellé.

Le sujet de la gare d’ATHUS constitue donc une préoccupation majeure de l’autorité communale depuis longtemps !

La Commune est limitée dans son action par le fait que la SNCB est propriétaire de ce bâtiment.

Le Ministre François BELLOT nous assure qu’il y accorde son attention. Un nouveau courrier avec l’ensemble des éléments évoqués est adressé ce jour à la nouvelle CEO, Sophie DUTORDOIR sur cet enjeu de la plus grande importance ainsi que sur le problème de la tarification pour les gares d’AUBANGE et de HALANZY.

2016.09.09 Ministre SNCB 2016.08.11 121851 2016.07.11 Ministre BELLOT 2016.06.28 Ministre BELLOT 2016.06.16 réponse BELLOT 2016.05.02 BELLOT 2016.12.22 Dutordoir

Promesse de subside pour l’extension de l’école Bikini

La Commune d’Aubange a obtenu de la Fédération Wallonie-Bruxelles une promesse de principe de subvention pour son projet d’extension de l’école communale de la Cité Cockerill, communément appelée Bikini. Celui-ci prévoit d’agrandir le bâtiment scolaire afin d’y créer des locaux polyvalents : salle de cours, réfectoire et également salle de psychomotricité.

«L’augmentation importante du nombre d’enfants au cours des dernières années est à l’origine de cet agrandissement », explique Mr Christian Binet, Echevin de l’enseignement. En effet, cette annexe devient une nécessité pour l’école maternelle d’Aubange qui accueille désormais une cinquantaine d’élèves, soit quarante de plus qu’en 2004.

Si cette promesse de principe se concrétise en promesse ferme en novembre 2017, ce qui devrait être le cas, le montant subsidié sera d’environ 215 000 euros. Cette part représente 60% du coût total de l’extension dont les travaux sont estimés à quelques 360 000 euros. Le projet définitif verra probablement le jour en avril 2017 mais il a déjà été envisagé de travailler en étages afin de diminuer la surface au sol et de ce fait, réduire l’investissement. Le chantier ne débutera donc qu’à l’horizon 2019.

bikini.jpg

Mr Pascal Sommeillier (architecte pour Architectes Servais Sommeillier), Mme Pénélope Escarmelle (architecte spécialisée en patrimoine public et responsable du service travaux), Mme Claudia Dodion (attachée architecte CFWB), Mme Danielle Dorban (directrice de l’école communale), Mr Christian Binet (échevin de l’enseignement) et le service « marchés publics et patrimoine » ont participé à une réunion de préparation du projet à la suite de l’aval de principe pour l’obtention du subside.

« Un pompier sommeille en vous » – Avis de recrutement de sapeurs pompiers volontaires pour la Zone de Secours du Luxembourg

kris-custers_0072

Depuis l’enfance vous rêvez de braver le danger et les flammes pour sauver des vies? Le métier de sapeur-pompier vous fascine ?

Alors ne manquez pas l’avis de recrutement de la Zone de Secours du Luxembourg. Les candidatures sont à rentrer pour le 2 janvier au plus tard. Nous vous invitons à consulter le site de la zone pour des informations plus précises.

http://www.zslux.be/index.php/nous-contacter/31-avis-de-recrutement

Les conditions de certificat et d’aptitude sont expliquées de manière plus générale sur http://jedevienspompier.be

A titre d’information complémentaire, le prochain test de compétence, première étape pour l’obtention du certificat d’aptitude fédéral, organisé par la Zone de secours Luxembourg aura lieu le 18 février 2017 à partir de 10h au réfectoire du séminaire, situé au numéro 6 de la rue en Piconrue à Bastogne.

Les inscriptions sont obligatoires et doivent être enregistrées avant le 31 janvier 2017. Celles-ci se font uniquement par le biais d’un formulaire électronique à compléter sur le site:

http://fga-brandweer.be/slots/108/registrations/new?language=fr

Veuillez noter que le test d’habilité, seconde étape, se déroulera le week-end des 18 et 19 mars 2017. Il sera suivi des tests physiques, le week-end des 22 et 23 avril 2017.

De plus amples informations concernant les épreuves d’aptitude peuvent être obtenues auprès du secrétariat de l’École du feu au 063/ 24 08 30 ou via l’adresse mail : eflux@skynet.be

affiche-caf-2017

pasted-graphic

Avis du Conseil communal du 19/12/2016

ADMINISTRATION COMMUNALE D’AUBANGE

A V I S

LE CONSEIL COMMUNAL

Se réunira le 19 DECEMBRE 2016 à 19 heures 30′

En la salle du Conseil de l’Hôtel de Ville, rue Haute 22 à ATHUS

L’ordre du jour de la séance est fixé comme suit :

SEANCE PUBLIQUE :

  1. Approbation du procès-verbal du Conseil communal du 21 novembre 2016.

AFFFAIRES SOCIALES :

  1. Approbation d’un « Plan Local d’Intégration » pour la commune.
  • sur proposition du Centre Régional d’Intégration

FINANCES :

3. Approbation des budgets ordinaire et extraordinaire 2017 de la Commune d’AUBANGE.
4. Approbation des budgets ordinaire et extraordinaire 2017 du CPAS.
5. Décision d’approuver les modifications des règlements redevances relatifs :

  • à l’accueil des enfants durant les plaines de vacances : mise en place d’un tarif différent pour les résidents et non-résidents et mise en conformité pour la gratuité des enfants du personnel encadrant
  • à l’accueil extra scolaire, aux Aprem’actions et à l’école des devoirs : mise en conformité pour la gratuité des enfants du personnel encadrant

6. Décision d’octroyer un subside de 2140,00€ au Club de football de HALANZY.

AFFAIRES GENERALES :

7. Avis à émettre sur les points mis à l’ordre du jour de l’Assemblée générale extraordinaire de l’AIVE qui se déroulera le mercredi 21 décembre 2016.
8. Avis à émettre sur les points mis à l’ordre du jour de l’Assemblée générale d’IDELUX qui se tiendra le 21 décembre 2016 à 6890 REDU.
9. Avis à émettre sur les points mis à l’ordre du jour de l’Assemblée générale d’IDELUX Finances qui se tiendra le 21 décembre 2016 à 6890 REDU.
10. Avis à émettre sur les points mis à l’ordre du jour de l’Assemblée générale d’IDELUX PROJETS PUBLICS qui se tiendra le 21 décembre 2016 à 6890 REDU.

PATRIMOINE :

11. Décision de vendre la parcelle cadastrée AUBANGE 4DIV/RACHECOURT/Section A/695B.

  • à Monsieur Jean-Luc AUBERTIN, demeurant rue de Bizeury, 56 à RACHECOURT au montant de 70€/are

LOGEMENT :

12. Approbation du nouveau mandat de gestion et fixation du montant des loyers pour les logements sis 1 rue Neuve à 6791 ATHUS.

  • 220 euros de loyer et 120 euros de forfait pour les charges

13. Fixation du montant de la location du logement communal sis 105/01, Avenue de la Gare  à 6790 AUBANGE.

MOBILITE :

14. Approbation d’un règlement complémentaire pour la création de l’emplacement de stationnement réservé aux personnes handicapées, rue du Chalet n°8 à HALANZY.
15. Approbation d’un règlement complémentaire sur le roulage pour l’interdiction d’arrêt et de stationnement pour les véhicules de plus de 3,5 tonnes à l’angle des rues Floréal et Cockerill et à l’angle des rues des Usines et Cockerill à ATHUS.
16. Modification d’une voirie communale à GUERLANGE (sentier n°41 – Chemin de Longeau) pour l’accès à la station de pompage pour la collecte des eaux usées à GUERLANGE.

PERSONNEL :

17. Fixation des conditions de recrutement d’un chef de bureau administratif – ayant pour fonction le rôle d’adjoint au Directeur général à temps plein à titre contractuel (h/f) – niveau A1 – pour la Commune d’Aubange et constitution d’une réserve de recrutement.
18. Fixation des conditions de recrutement d’un chef de bureau administratif – ayant pour fonction le rôle d’adjoint au Directeur financier à temps plein à titre contractuel (h/f) – niveau A1 – pour la Commune d’Aubange et constitution d’une réserve de recrutement.
19. Fixation des conditions de recrutement d’un Médiateur en sanctions administratives à temps plein à titre contractuel (h/f) – niveau A1 – pour la Commune d’Aubange et constitution d’une réserve de recrutement.

COMMUNICATIONS :

20.Courrier du Service public de Wallonie, Monsieur Paul FURLAN Place Didier 45à 6700 ARLON arrêtant les modifications budgétaires n°2 pour l’exercice 2016 de la Commune d’AUBANGE votées en séance du Conseil communal en date du 24 octobre 2016.
21. Courrier de Monsieur le Ministre Carlo DI ANTONIO, Ministre de l’Environnement, de l’Aménagement du territoire, de la Mobilité Chaussée de Louvain, 2 à 5000 NAMUR relatif à la délibération n°2045 du Conseil communal du 24 octobre 2016.
22. Courriers du Service public  de Wallonie, Département de la Sécurité, du Trafic et de la Télématique routière Boulevard du Nord 8 à 5000 NAMUR accusant réception des règlements complémentaires sur le roulage (rue des Roses, rue de Longeau, Avenue des Chasseurs Ardennais, Place des Martyrs, rue du Centenaire, rue des Sapins, rue des Alouettes à ATHUS et rue de l’Aubée à HALANZY et rue de la Strale, rue de l’Atre, rue de la Marne et rue du Bochet à RACHECOURT).
23. Courriers du Service public de Wallonie , Département du réseau de Namur et Luxembourg relatifs aux règlements complémentaires de circulation routière – N88 – N870 – rond-point du Pont à HALANZY, N88-N88a – N813 Rondpoint d’AIX-SUR-CLOIE – N804-N830 – Rondpoint du PED – N88 – N883 – Rondpoint d’AUBANGE.
24. Tableau des décisions prises par le Collège communal en vertu des délégations de compétences décidées lors de la séance du Conseil communal du 2 février 2016 (n°1708).

Par le Collège :

Le Directeur général,                                                                                                 Le Bourgmestre
(s) ANTONACCI Tomaso                                                                                           (s) BIORDI Véronique

 

Action Damien partira en campagne les 27, 28 et 29 janvier 2017

unspecified

Certaines maladies semblent appartenir au passé; la lèpre en fait partie. D’autres ont été oubliées mais sont revenues, y compris chez nous; c’est le cas de la tuberculose. Ces deux maladies ont au moins deux points communs : elles sont liées à la pauvreté et Action Damien les combat.

Des chiffres effrayants

 La lèpre n’est plus un fléau mais, chaque année, on dépiste plus de 200.000 nouveaux malades qui risquent les paralysies et les mutilations s’ils ne sont pas soignés à temps. Tous les ans, la tuberculose fait 8 à 10 millions de malades dans le monde et, l’an dernier, 1,8 million de morts (un toutes les 20 secondes !). Mais, chaque année, Action Damien dépiste et soigne des dizaines de milliers de malades – près de 240.000 en 2015 – et apporte une aide à des dizaines de milliers d’autres victimes ou anciennes victimes de ces maladies.

Aussi en Belgique

Depuis 2015, Action Damien travaille aussi en Belgique. Chez nous, la tuberculose est prise en charge par BELTA, une coupole nationale qui regroupe deux asbl, une francophone et une néerlandophone. Ces structures sont efficaces, mais rencontrent une grande difficulté : une partie des malades vit dans la rue. Dans ce cadre, Action Damien collabore avec BELTA en prenant en charge les coûts inhérents à l’accueil de malades sans abri pendant leur traitement, principalement les frais d’hébergement dans des institutions spécialisées. A l’heure actuelle, ce projet est limité à Bruxelles, mais il va s’élargir.

Mobilisation générale

Ce projet belge, comme les projets outre-mer, ne pourraient exister sans le soutien de la population belge. C’est pourquoi Action Damien repartira bientôt en campagne. Les 27, 28 et 29 janvier 2017, elle demandera à tous de vendre ou d’acheter ses marqueurs (6 euros la pochette de quatre) ou de faire un don (déductible fiscalement à partir de 40 euros – le prix de revient d’un traitement) sur le compte BE05 0000 0000 7575. Elle demandera à la Belgique entière de se mobiliser. Pour que la lèpre et la tuberculose ne puissent frapper encore. Dans le Sud, mais aussi chez nous.

Action Damien, Bd Léopold II, 263, 1081 Bruxelles.
campagne@actiondamien.be
02 422 59 13
www.actiondamien.be.
IBAN : BE05 0000 0000 7575 ;
BIC : BPOTBEB1

« L’indifférence tue, Action Damien soigne. »

damien

Les Chevaliers à Moustache au 1er ciné-apéro de Virton !

Samedi 10 décembre 2016, à 11h, André Cadet a ouvert les portes de son cinéma Patria, à Virton, pour le lancement des ciné-apéros, avec le soutien également des Centres culturels d’Aubange et de Bièvre et de la Province de Luxembourg.

Un moyen original de parcourir les nouvelles créations de la saison et les projets en cours du collectif « Les Chevaliers à moustache » originaire d’Athus.  Une façon atypique de remercier leurs partenaires et de continuer à soutenir les artistes du Sud-Luxembourg.

Dans une ambiance très sympathique, les spectateurs ont pu découvrir le clip vidéo du groupe Billy Quintessence, celui du single « Rififi Jolie » tiré du spectacle musical « Où est passée Rififi », le medley des talentueux élèves des ateliers du Professeur Jack, ainsi que le documentaire sur le séjour de Billy Quintessence au Festival international de la Chanson de Granby au Québec.

Une très belle initiative qui permet d’aider les artistes locaux en présentant leurs réalisations vidéo sur grands écrans, tout en invitant gracieusement le public à ces séances.

Contact : Les Chevaliers à Moustache – professeurjack@gmail.com

Lumières et magie de Noël à Aubange

illuminations

En cette période de fête, les illuminations font leur grand retour dans nos rues. Comme chaque année, les ouvriers communaux affectés au service travaux ont installé les jeux de lumière, mais pour cette édition 2016 de nouveaux éclairages ont été ajoutés. En effet, certains axes à Aix-Sur-Cloie se retrouvent à présent illuminés, tout comme le rond point d’Aubange, notamment en vue d’accueillir au mieux les visiteurs des divers marchés de Noël villageois organisés sur notre entité. Découvrez ces animations traditionnelles à Aubange les 16, 17 et 18 décembre, à Halanzy le 17 et à Battincourt le 18. Plus d’informations, sur le site du Syndicat d’Initiative.

christmas-1299942_960_720

La Commune d’Aubange vous souhaite d’ores et déjà de merveilleuses fêtes de fin d’année !

Ne gâchez pas votre fête, utilisez les artifices avec précaution

Par cet article, la Commune d’Aubange vous transmet un communiqué du Service Public Fédéral concernant l’utilisation des feux d’artifices.

Les anniversaires, les mariages, les fêtes de village, le carnaval, la fête nationale et surtout les réveillons de Noël et de Nouvel An sont des périodes propices à l’utilisation de pétards et de feux d’artifices. Depuis toujours, les éclats multicolores d’artifices dans la nuit noire ou encore des étincelles d’un cierge merveilleux sur un gâteau d’anniversaire ravissent petits et grands.

Mais attention, un pétard, un cierge merveilleux, une fusée, une chandelle romaine et les autres artifices destinés à la vente aux particuliers, ne sont pas des jouets mais des produits explosifs qui ne peuvent être mis entre toutes les mains ni utilisés dans n’importe quels conditions et endroits. Ils peuvent s’avérer très dangereux si certaines précautions ne sont pas prises avant et pendant leur emploi. Une mauvaise utilisation d’un artifice peut provoquer des brûlures extrêmement graves aux mains, au visage et parfois même entraîner la mort.

Pour que la fête que vous organisez ne tourne pas au drame mais devienne un moment de joie, respectez quelques conseils de sécurité tels que :

  • A la maison, stockez les artifices de joie dans un endroit sec, hors d’atteinte des enfants et dans une enceinte fermée;
  • Choisissez un lieu de tir approprié : une zone bien dégagée, idéalement plate, horizontale et dure, se trouvant loin des habitations, des véhicules en stationnement et éloignée d’une végétation abondante surtout si celle-ci est sèche;
  • Ayez de l’eau à disposition et un extincteur;
  • Lors du tir, protégez efficacement vos yeux en utilisant des lunettes de protection. Ne portez pas de vêtements facilement inflammables;
  • Pour le tir des fusées, fixez solidement un tube dans le sol, placez-y le bâton de la fusée. Ne tirez qu’une fusée à la fois. Attendez le départ de la fusée avant d’en placer une autre;
  • N’allumez les mèches qu’avec un brin allumeur que vous aura donné votre fournisseur. A défaut, un cigare ou une cigarette conviennent également. Surtout, bannissez les allumettes ou les briquets : le risque d’allumer la mèche au mauvais endroit est bien réel et vous n’aurez pas le temps de vous écarter;
  • Tenez-vous toujours suffisamment loin des artifices et allumez les mèches avec les bras tendus;
  • Ne retournez jamais vers un artifice dès que la mèche a été allumée. En cas de non-fonctionnement, attendez au moins 30 minutes.

D’autres conseils vous sont présentés sur le site du Service Public Fédéral ou dans le brochure ci jointe : ne-gachez-pas-votre-fete_tcm326-35867 .

banner_feux_artifices_530x150_tcm326-258741

La propreté publique, l’histoire de tous !

Un problème sur la voie publique? Qui est compétent?

un-probleme-sur-lespace-public-a-signaler-_1

Il existe deux types de voiries à Aubange : les voiries régionales qui appartiennent au Service Public de Wallonie (S.P.W.) et les voiries communales. Cela implique donc que toutes les routes, tous les fossés, les filets d’eau, les éclairages routiers, les berges et talus ne sont pas sous la responsabilité d’un seul et même acteur.

La Région Wallonne et la Commune d’Aubange ont chacune leur domaine de compétences et se partagent donc la gestion des voiries. Par gestion, nous entendons l’entretien, dont notamment le nettoyage et les travaux plus conséquents. Par exemple, un filet d’eau en piteux état devra être réparé par le gestionnaire de la voirie sur laquelle il se trouve. Le raisonnement s’applique également pour l’entretien des routes et des éclairages. Bien que pour ce dernier point, il est aisé d’identifier l’acteur responsable de la manutention grâce à la plaquette signalétique du poteau. Si celle-ci commence par la lettre « H », il s’agira de la Région, si, par contre, l’inscription débute par « 803/ » c’est communal mais la gestion revient à l’intercommunale Ores (vous pouvez le signaler au service travaux, à la Commune ou directement à Ores via le lien : https://extranet.ores.be/fr/services/broken-streetlight).

En règle générale, les grands axes routiers, c’est-à-dire les routes nationales, appartiennent à la Région. C’est le cas :

  • de la rue du Haut, rue Basse et rue la Cour (direction Musson) à Rachecourt ;
  • de la rue de la Gaume, rue de l’Industrie, rue de la Fraternité, rue de la Barrière et rue Wisbas à Halanzy ;
  • de la rue des Alliés, la rue Claie, rue des Prairies et de la rue de la Forge à Aix-sur-Cloie ;
  • de la rue Perbal, rue de Messancy, rue du Village, avenue de la Gare, rue de Longwy, rue de Freihaut, rue d’Athus, de l’avenue de l’Europe et de l’avenue Champion à Aubange (tronçon entre le rond-point « Leardini » et la rue des prairies)  ;
  • et enfin, de l’avenue de l’Europe, de l’avenue de la Libération, celle de Luxembourg, rue de Rodange, la Grand Rue et de la rue de la Jonction à Athus.

A ces deux acteurs s’ajoutent les riverains qui ont également certaines obligations, telles qu’inscrites dans le Règlement Général de Police :

  • Article 2.3.4 §2 «Les riverains doivent veiller à ce que le bon état des terrains non bâtis ainsi que des parties non bâties des propriétés soit assuré en tout temps. La végétation qui y pousse doit obligatoirement être entretenue afin qu’elle ne menace pas la sécurité publique.»
  • Article 2.9.1 «Les riverains doivent maintenir le trottoir ainsi que les accotements bordant leur immeuble bâti ou non, en parfait état et prendre toutes mesures propres à assurer la sécurité et la commodité de passage des usagers.»

image1

Comme certains d’entre vous l’ont surement déjà constaté avec regret, des mauvaises herbes envahissent plusieurs trottoirs de la commune. Un état de propreté déploré par tous mais pas assez de citoyens savent qu’il est de leur responsabilité d’y remédier.

Pour conclure, si vous constatez un problème sur l’espace public (dépôt sauvage, nid de poule, éclairage public défectueux, mobilier urbain dégradé, espace vert mal entretenu, etc.), n’hésitez pas à en informer le service Travaux de l’Administration Communale d’Aubange joignable au 063/ 38 94 33, du lundi au vendredi de 8h à 12h et de 13h à 16h, ou à le signaler par le biais de l’application Betterstreet (https://betterstreet.org/be/aubange).

Le cheval de trait, un choix durable et innovant

cheval

« Le cheval de trait, dernière recrue communale ». Cet intitulé de projet sera bientôt une réalité pour Aubange puisque, c’est avec joie, que nous vous annonçons que le projet de la Commune a été retenu par le Ministre de la Ruralité, René Collin. Aubange fait donc désormais partie des 47 communes à qui une aide sera octroyée pour concrétiser des missions mettant au profit l’utilisation d’un cheval de trait. Celle-ci s’élève à 12.500 euros pour notre entité.

L’appel à projet, lancé en mai dernier, envisageait diverses initiatives : entretien des espaces publics, transport de personnes à des fins pédagogiques et/ou récréatives, maraichage, travaux forestiers, promotion touristique, missions de service public, etc.

Dans le dossier qu’elle a confectionné, la Commune d’Aubange prévoit d’user de l’animal essentiellement dans le cadre de 3 interventions.

Premièrement, le nettoyage du lit et des berges du cours d’eau au lieu-dit « La Prire ». Son utilité sera donc environnementale. Le cheval de trait apportera une aide pour sortir les éléments tronçonnés du cours d’eau et pour les amener jusqu’au chemin carrossable. De la sorte, ils pourront, ensuite, être évacués par le service forestier communal.

Deuxièmement, l’animal sera utilisé lors de la création d’une aire de quiétude le long d’un embranchement du cours d’eau, au lieu-dit «Haie du Lieu », dans une perspective citoyenne qui sera celle de favoriser le confort des promeneurs. Le travail consistera à abattre quelques arbres de manière à faciliter l’accès, déblayer la zone et ses immédiats, réaliser un escalier en rondins de bois pour accéder au ruisseau et à placer quelques bancs de pique-nique. De quoi se ressourcer un instant et profiter de ce havre de paix que nous offre le site, une Semois et ses méandres en miniature.

Enfin, troisièmement, la Commune envisage de profiter des capacités de l’animal pour nettoyer le sentier pédagogique « la Cour des Grands », dans le bois du Chenoi à Rachecourt. Ce dernier abrite des richesses du patrimoine naturel gaumais avec une biodiversité et une faune de grand intérêt et des essences multiples. Le travail du cheval de trait consistera à dégager le parcours par l’abattage de quelques arbres dans la perspective d’élargir les sentiers. L’accès étant strictement réservé aux piétons, il est difficile, voire impossible, d’intervenir avec des véhicules motorisés. L’utilité est, cette fois, davantage touristique.

A ces trois types de travaux, s’ajoute un aspect pédagogique. En effet, un des objectifs visés est de favoriser la conscientisation du travail du cheval de trait auprès des enfants. Les écoles implantées sur la commune ont ainsi marqué leur intérêt pour cette démarche et des visites scolaires pourront être organisées afin que les enfants puissent observer le cheval à l’œuvre.

Cependant, le projet ne servira pas uniquement notre entité. Il a été prévu dans une vision de développement transcommunal durable par la mise en place d’actions transversales et la satisfaction de besoins partagés. Ainsi, le Parc Naturel de Gaume a rencontré les communes limitrophes qui ont souhaité déposer leur candidature en mai dernier, afin de proposer un projet sur « mesure » pour chaque commune mais incluant néanmoins une action de liaison entre celles-ci. En partenariat avec les communes d’Etalle, Florenvielle, Tintigny, Saint-Léger, Virton et Meix-devant-Virton, Aubange souhaite poursuivre les objectifs du Parc Naturel de Gaume. Concrètement, promouvoir et coordonner les outils de gestion communaux favorables à la biodiversité et promouvoir et coordonner les itinéraires de randonnée. Ceux-ci transparaissent dans les trois interventions détaillées précédemment.