Épandage : 25 tonnes de sel pour une tournée complète

Avec l’hiver qui s’installe, la neige qui recouvre les routes et parfois les pluies verglaçantes, les conditions de circulation sont parfois dangereuses à cette période de l’année. Le service travaux est donc à pied d’œuvre depuis fin novembre jusque fin mars.

Chaque semaine, les équipes se relayent afin d’assurer la sécurité des citoyens avec toujours la même composition : un brigadier/responsable, deux chauffeurs camion, deux convoyeurs et un conducteur tracteur. Soit 6 personnes au total. Les deux camions et le tracteur sont tous munis d’une lame de déneigement et d’une trémie, sorte de grand entonnoir, permettant l’épandage de sel. Celles des deux camions peuvent contenir approximativement 5 tonnes de sel, contre deux tonnes pour celle du tracteur.

Lorsque les températures baissent ou que des pluies verglaçantes ou des chutes de neige sont annoncées, le responsable se lève et sillonne les routes afin de juger de leur dangerosité. En fonction de son appréciation, il décide des moyens qui devront être mobilisés. Il faut savoir que chaque véhicule a un parcours précis à réaliser avec des routes dites prioritaires. Il arrive parfois, si les risques sont évalués comme étant minimes,  que seules ces dernières soient déneigées. C’est au bon jugement du brigadier ou responsable.

Silo de 70m³

Lorsque l’ensemble des véhicules est requis et que toutes les routes sont salées, le service travaux épande en moyenne entre 20 et 25 tonnes de sel ! La commune a acquis depuis quelques années un silo de 70m³. Cette acquisition simplifie la vie des gardiens hivernaux. Le remplissage est plus rapide et demande moins de manipulations.

Il est intéressant de savoir que deux types de sel sont utilisés en fonction des températures extérieures : le NaCl, le sel dit « classique », lorsque les températures n’atteignent pas les -06° et le Dimix, du fondant routier rapide, si le thermomètre affiche des température plus froides. Le prix à la tonne est bien sûr très différent ! Pour information, la tonne de NaCl « classique » coûte approximativement 81€ contre 230€ pour le Dimix !

Les sorties sont essentiellement nocturnes afin de permettre aux citoyens d’aller travailler et aux écoliers de se rendre à l’école. Cependant, les équipes constatent trop souvent que les citoyens, lorsqu’ils se garent à proximité de leur habitation, ne prennent pas en considération les manœuvres nécessaires des chauffeurs de camions. Si le passage s’avère trop étroit, ils ne peuvent malheureusement pas circuler et donc déneiger la route en question.

Le service assure également la fourniture de sacs de sel pour les différents bâtiments communaux ainsi que la disponibilité, aux endroits jugés dangereux, de bacs jaunes contenant une réserve de sel pour les riverains intéressés.

Remplacement institutrice primaire

L’école communale d’Aubange recherche une/un institutrice/teur primaire pour le remplacement, du 01.02.2017 au 24.02.2017 inclus à temps plein en 5e primaire, de la titulaire actuellement en absence pour maladie (prolongation possible).

Pour tout renseignement, s’adresser à la directrice, Madame DORBAN (063/38 94 28 ou ecole.communale@aubange.be).

Convention des fonctionnaires dirigeants communaux de la Grande-Région

La Wallonie, la Lorraine, le Grand-Duché de Luxembourg, la Sarre et la Rhénanie-Palatinat composent ce que l’on nomme communément « la Grande-Région », au sens européen du terme. Une coopération transfrontalière, un ensemble transnational, au cœur de l’Europe. Et Aubange y défend activement sa place ! Cela s’est notamment manifesté le 8 mars 2015 par l’organisation de la manifestation de lancement du programme Interreg VA de la Grande région.

Le vendredi 2 décembre dernier, une réunion du groupe dit Wallorlux s’est déroulée à l’Hôtel de Ville d’Athus, avec notamment le Président de l’Association des Secrétaires communaux du Grand-Duché de Luxembourg, Claude Oé, le Président Lorrain du Syndicat National des Directeurs Généraux des Collectivités Territoriales, Franck Lefebvre ainsi que le Président de la Fédération Wallonne des Directeurs généraux communaux, Monsieur Michel Devière. Ce groupe réunit les fonctionnaires dirigeants communaux du Grand-Duché de Luxembourg, de Lorraine et de Wallonie avec l’espoir de pouvoir y rallier également les homologues allemands de la Sarre et de la Rhénanie-Palatinat. Le thème des débats porte sur la bonne gouvernance d’une manière générale, au sein des administrations, et plus particulièrement sur la relation entre l’élu et l’administration mais également le citoyen.

Une volonté interrégionale commune qui n’est pas toujours facilitée par la diversité des législations et modes de fonctionnement de chaque état. Dès les prémices du projet, mettre une appellation, vouloir identifier, ces rencontres n’a pas été chose aisée pour les participants. En Wallonie et en Lorraine, les dirigeants de l’administration communale  se reconnaissent sous la fonction de directeur général, au Grand-Duché de Luxembourg ils se nomment secrétaires communaux. De surcroît, le Grand-Duché n’est pas une région mais un état…

Malgré ces terminologies diverses, la réalité demeure semblable. Tous, dans un premier temps, souhaitent clarifier les rapports entre l’élu et le responsable de l’administration publique en vue d’offrir le meilleur service possible aux citoyens. Pour cela, une réconciliation entre deux doctrines devra s’opérer. D’un côté, la perspective légitimiste héritée de la révolution française de la démocratie représentative selon laquelle le politique rend des comptes démocratiquement et subi, le cas échéant, une sanction électorale. De l’autre côté, la doctrine du nouveau management public selon laquelle l’administration doit pouvoir être responsabilisée au même titre que l’élu et qui attribue le choix du « quoi » au politique mais à l’administration la latitude de décider du « comment ». Il s’agira de pouvoir apporter une contribution afin de clarifier ces deux visions de l’administration qui ne s’accommodent pas facilement.

Dans un second temps, les acteurs du projet émettent le souhait de mieux définir le rôle du fonctionnaire dirigeant. En effet, aucun texte ne s’y affère côté français. Il s’agirait de normaliser la fonction, d’établir des normes, un modèle européen, un socle commun, des principes majeurs, une définition ne fusse que sommaire afin de défendre les mêmes valeurs et d’éviter une confusion des rôles, qui s’avère souvent contreproductive.

Ces deux projets se concrétiseront à l’occasion de la première Convention des fonctionnaires dirigeants communaux de la Grande-Région. L’évènement se déroulera à Metz les vendredi 24, samedi 25 et dimanche 26 novembre 2017.

Monsieur Benoît WAGNER (Directeur général de la Commune de Messancy et Trésorier de la Fédération des Directeurs généraux de la Province de Luxembourg), Monsieur Claude OE (Secrétaire communal de Berdord), Monsieur Jacques PAQUAY (Secrétaire communal honoraire de Tenneville), Monsieur Michel NICOLAS (Membre du SNDGCT et Directeur général honoraire de Heillecourt), Monsieur Jean-Paul LECARTE (Directeur général de la Ville de Marche-en-Famenne et Président de la Fédération des Directeurs généraux communaux de la Province de Luxembourg), Monsieur Michel DEVIERE (Directeur général de la Ville de Rixensart et Président de la Fédération des Directeurs généraux communaux de Wallonie), Madame Véronique BIORDI (Bourgmestre d’Aubange), Monsieur Franck LEFEBVRE (Directeur général des services de la Ville de Jarville et Président du Syndicat National des Directeurs généraux des collectivités territoriales de Lorraine), Monsieur Léopold BALTUS (Secrétaire communal honoraire de Virton et Président honoraire de la Fédération des Secrétaires communaux de Belgique), Monsieur Tomaso ANTONACCI (Directeur général de la Commune d’Aubange) et, enfin, Monsieur Pol BAIJOT (Secrétaire communal honoraire de Wellin, Bourgmestre honoraire de Daverdisse et Président honoraire de la Fédération des Secrétaire communaux de la Province de Luxembourg).

Les activités de la Maison du diabète

On vient de découvrir votre diabète,
Vous êtes diabétique et vous avez des questions,
Vous êtes diabétique et votre diabète n’est pas bien équilibré?

Les consultations infirmières et diététiques ainsi que les activités des Maisons du diabète sont là pour vous aider à mieux comprendre et vivre le diabète.

Les Maisons du diabète existent depuis 2002, et sont des structures paramédicales reconnues et soutenues par Les Cercles de Médecine Générale, proches de chez vous, implantées sur Arlon, Athus (à la Polyclinique Belle-Vue, sis à l’avenue de la Libération 39), Tintigny, Bastogne, Libramont, Marche-en-Famenne, Bièvre, Barvaux.

Infos et prise de rendez-vous possible via le secrétariat 084/41 10 00 de 9h00 à 13h00 ou via le site : www.maisondudiabete.be

Les activités 2017 :

Ateliers diététiques
Les diététiciennes des Maisons du diabète vous proposent 2 ateliers :

1) Lecture d’étiquettes
Athus le 22/05/2017 à 9h30

2) Équilibrer mes menus et adapter mes recettes
Athus le 23/10/2017 à 9h30 

Ateliers infirmiers (MAP)
​Les infirmières des Maisons du diabète vous proposent 2 ateliers :

1) Les complications du diabète
Athus le 22/06/2017 à 13h30

2) J’apprends à mieux vivre avec mon diabète
Athus le 13/04/2017 à 13h30​

Dépistage de la rétinopathie diabétique
Athus le 16/05/2017 : Les Maisons du diabète organisent ce dépistage en collaboration avec des ophtalmologues de notre province. Ce dépistage s’adresse à toutes les personnes diabétiques n’ayant pas vu un ophtalmologue les 15 derniers mois et n’ayant pas un rendez-vous dans les 6 prochains mois.

Pour plus d’informations ou pour vous inscrire aux activités: www.maisondudiabete.be ou 084/41.10.00 de 9h à 13h.

Tirage au sort des jurés d’assises

Formation de la liste communale des jurés pouvant être appelés à siéger dans une Cour d’assises.

La Commune d’Aubange porte à la connaissance de ses concitoyens que, conformément aux articles 218 à 220 du Code judiciaire, il sera procédé le lundi 30 janvier 2017 à 9 heures, en la salle du Collège de l’Administration communale, au tirage au sort des électeurs à inscrire sur la liste préparatoire des jurés d’assises 2017.

Mme Véronique Biordi, Bourgmestre, sera assistée des échevins :

–    JACQUEMIN Julien,
–    VANDENINDEN Pierre.

Le tirage au sort aura lieu publiquement.

Vols de métaux dans les cimetières

La Commune d’Aubange porte à l’attention des citoyens qu’une recrudescence des vols de métaux dans les cimetières a été constatée par la Direction générale Sécurité et Prévention du Service public fédéral Intérieur.

Cette criminalité peut entrainer le vol de vases par exemple. Nous vous encourageons à prendre des photos des objets de valeur placés sur et/ou autour des tombes afin de faciliter leur identification en cas de perte. N’hésitez pas à avertir la police de tout comportement qui vous paraitra suspect et de prévenir les autorités en cas de dépossession d’un bien.

Pour rappel, les objets en bronze et en cuivre sont marqués et des contrôles réguliers ont lieu concernant le respect du devoir d’identification et d’enregistrement lors de la vente de vieux métaux auprès des ferrailleurs.

Invitation à la séance publique du Conseil communal du 30 janvier 2017

ADMINISTRATION COMMUNALE D’AUBANGE

A V I S 

LE CONSEIL COMMUNAL

Se réunira le 30 JANVIER 2017 à 19 heures 30′

En la salle du Conseil de l’Hôtel de Ville, rue Haute 22 à ATHUS

L’ordre du jour de la séance est fixé comme suit :

SEANCE PUBLIQUE :

  1. Approbation du procès-verbal du Conseil communal du 19 décembre 2016.

FINANCES :

  1. Décision d’octroyer une subvention ordinaire de 16.646,00 euros à l’Asbl Solidarité Aubange.
  2. Décision d’octroyer une subvention ordinaire de 100.000,00 euros et extraordinaire de 965.466,00 euros à l’Asbl Les Poussins.
  3. Approbation de la dotation 2017 de la Commune d’Aubange à la Zone de secours du Luxembourg.

–          montant : 895.723,76 euros

  1. Décision de procéder à la modification du règlement redevance relative aux salles communales.     

AFFAIRES GENERALES :

  1. Décision d’autoriser le Collège communal à ester en justice contre les prestataires concernés par les problèmes de changement de température à la suite des travaux de rénovation des sanitaires et de la chaufferie de la piscine du Joli-Bois à ATHUS.

7. Désignation d’un représentant communal à l’Assemblée générale de l’asbl CRILUX Luxembourg.

MARCHES PUBLICS/PATRIMOINE :

  1. Approbation du dossier de candidature dans le cadre du Plan d’Investissement Communal 2017-2018 – Aménagement du quartier Bikini à AUBANGE.

–          estimation des travaux : 1.435.544 € TTC

  1. Approbation du cahier spécial modifié pour le marché « Démolition de 4 bâtiments rue de Rodange à ATHUS ».
  2. Vente d’un excédent de voirie « A la Fache » à RACHECOURT, lot numéro 1 de 2 a 44 ca à Monsieur & Madame Jonathan Bosseler, pour le prix de 2000 euros.
  3. Vente d’un excédent de voirie « A la Fache » à RACHECOURT, lot numéro 2 de 1 a 21 ca à Monsieur Christophe Guillaume, pour le prix de 785 euros.
  4. PIC 2016 – Aménagement de voiries et de trottoirs à AUBANGE et RACHECOURT – Approbation des conditions et du mode de passation modifiés du marché.
  5. PIC 2016 – Modernisation du parking du complexe du Joli-Bois à ATHUS – Approbation des conditions et du mode de passation modifiés du marché.
  6. Construction d’un nouveau bâtiment vestiaires/cafétéria et éclairage du terrain au football d’AUBANGE – Approbation des conditions modifiées.

MOBILITE :

  1. Approbation d’un règlement complémentaire pour la création de l’emplacement de stationnement réservé aux personnes handicapées, rue de Longeau n°42 à ATHUS.

URBANISME :

  1. Cession gratuite à la Commune des emplacements de stationnement situés rue de l’Aubée à HALANZY, création d’une servitude pour l’entretien et la maintenance d’une citerne d’eaux pluviales et décision principe d’incorporer au domaine public la parcelle faisant l’objet de la cession (n°1682A pie) et la parcelle n°1677A.

PERSONNEL :

  1. Fixation des conditions de recrutement pour la constitution d’une réserve d’ouvriers polyvalents à temps plein à titre contractuel (h/f) – niveau E2/D2 – pour le Service Travaux de la Commune d’Aubange.
  2. Fixation des conditions de recrutement d’un ouvrier dans les conditions PTP à titre contractuel à temps plein – niveau E2 ou niveau D2 – pour le Service Propreté du Service Travaux de la Commune d’Aubange et constitution d’une réserve de recrutement.

COMMUNICATIONS :

  1. Projet de budget 2017 de l’Asbl Centre Sportif Local Aubange sans intervention communale en numéraire.
  2. Courrier du Service public de Wallonie, Département de la sécurité, du trafic et de la télématique routière Boulevard du Nord, 8 à 5000 NAMUR relatif à l’approbation ministérielle du règlement complémentaire sur le roulage rue de l’Aubée à HALANZY.
  3. Courier de SOFILUX Avenue Patton, 237 à 6700 ARLON relatif à un dividende estimé à un montant équivalent à celui perçu en 2016.
  4. Courrier du Service public de Wallonie, Département de la gestion et des finances des pouvoirs locaux, Direction de la tutelle financière relatif à l’approbation de la taxe sur les panneaux publicitaires pour les exercices 2017 à 2019.
  5. Courrier de la Maison du Tourisme du Pays d’ARLON asbl, rue des Faubourgs, 2 à 6700 ARLON relatif aux statuts modifiés de la Maison du Tourisme du Pays d’ARLON et subside de fonctionnement 2017.
  6. Décision n°34 de la séance de Collège communal du 19 décembre 2016 relatif à l’octroi de la revalorisation de l’échelle de traitement du Directeur général conformément à l’article 7 du décret du 18 avril 2013 à dater du 1er septembre 2015.
  7. Décision n°35 de la séance de Collège communal du 19 décembre 2016 relatif à l’octroi de la revalorisation de l’échelle de traitement du Directeur financier conformément à l’article 7 du décret du 18 avril 2013 à dater du 1er septembre 2015.
  8. Courrier du Service public de Wallonie, Département des Ressources humaines et du Patrimoine des Pouvoirs locaux, Direction des Ressources humaines des pouvoirs locaux relatif à l’approbation des conditions de recrutement d’ouvriers temps plein, niveau E2, D2 ou D4.
  9. Courrier du Service public de Wallonie, Département des Ressources humaines et du Patrimoine des Pouvoirs locaux, Direction des Ressources humaines des pouvoirs locaux relatif à l’approbation des conditions d’engagement d’un électricien à temps plein, niveau D2 ou D4 pour le Service Travaux de la Commune et constitution d’une réserve de recrutement.
  10. Courrier du Service public de Wallonie, Département des Ressources humaines et du Patrimoine des Pouvoirs locaux, Direction des Ressources humaines des pouvoirs locaux relatif à l’approbation des conditions de recrutement d’employés d’administration à temps plein, niveau D2, D4 ou D6.
  11. Courrier du Service public de Wallonie, Département de la Gestion et des Finances des Pouvoirs locaux, Direction de la Tutelle financière relatif à l’approbation de la délibération du 24 octobre 2016 par laquelle le Conseil communal d’AUBANGE, établit, pour les exercices 2017 à 2019, une taxe communale sur les immeubles bâtis inoccupés à l’exception des termes « de plus de 5000 m2 » du troisième alinéa du §1er de l’article 1er.
  12. Tableau des décisions prises par le Collège communal en vertu des délégations de compétences décidées lors de la séance du Conseil communal du 2 février 2016 (n°1708).

Par le Collège :

Le Directeur général,                                                                                      Le Bourgmestre f.f.,

(s) ANTONACCI Tomaso                                                                                (s) DONDELINGER Jean-Paul

 

Conférence littéraire – Jean-Marc Ceci

Dans le cadre de l’action « Du Roman à l’écran », et suite au succès de la conférence littéraire de Monsieur Louis Goffin avec le livre « Ciels d’Enfance », la bibliothèque communale Hubert Juin et le Centre Culturel d’Athus ont le plaisir de réitérer l’expérience.

Pour cela rendez-vous  le 2 février à 20h à la bibliothèque d’Athus, sis au 64 Grand-Rue (entrée sur le côté), pour la conférence littéraire de Jean-Marc Ceci, écrivain régional, dont le premier roman, intitulé « Monsieur Origami », paraitra aux éditions Gallimard.

« Du roman à l’écran »

Pour son édition 2017, l’action « Du Roman à l’écran » réunit une quarantaine d’acteurs tels que des bibliothèques, des centres culturels, des associations, des exploitants de salles de cinéma, etc. Comme pour les cinq éditions précédentes, la volonté commune est de valoriser le lien étroit qui existe entre deux moyens d’expression, le cinéma et la littérature. Concrètement, et comme le nom l’indique, les divers participants proposent la projection de films inspirés de livres. Le cinéma apporte un aspect collectif qui contraste avec la littérature, pratique solitaire, comme l’exprime Monsieur Patrick Adam, député provincial en charge de la culture. Des lectures, des rencontres et des expositions sont également au programme.

Athus : la bibliothèque et le centre culturel réunis autour du manga

C’est Virton qui fut à l’origine de ce projet avec le soutien de la Province du Luxembourg et depuis 2013 la participation contribue au succès de l’action. Pour sa cinquième édition, « Du roman à l’écran » réunit les initiateurs du projet, la bibliothèque centrale provinciale, le CLAP, la Biblio’Nef et le cinéma Patria ainsi que la bibliothèque itinérante provinciale et les bibliothèques, centres culturels et autres organismes des communes de Durbuy, Hotton, Marche, Habay, Aubange, Bertrix, Libramont, Virton, Florenville et Bouillon.

Pour sa quatrième participation, la bibliothèque Hubert Juin d’Athus a souhaité valoriser un genre particulier : les mangas. Et il ne s’agit pas d’une coïncidence si c’était l’anniversaire des 150 ans de relations belgo-japonaises en 2016 !

Néanmoins, ce choix est également motivé par d’autres facteurs. Comme cité par Monsieur Dondelinger, Echevin de la culture, il symbolise en quelque sorte l’ouverture à d’autres cultures et l’intégration des personnes d’origine étrangère dans une commune caractérisée par un taux de 25% de population issue de l’immigration et la présence de 70 nationalités différentes. C’est également l’occasion de collaborer avec des acteurs locaux et avec différents organismes et publics, notamment la fondation MERCi (Maison Européenne pour le Rayonnement de la Citoyenneté), l’Atelier Gaumais, le Cercle Saint-Rémy d’Halanzy ou encore l’ambassade du Japon au Luxembourg. De plus, les mangas s‘accompagnent d’un univers particulier qui pourra être exploité et mis en lumière lors des deux semaines consacrées à « Du Roman à l’écran » : l’origami, les haïkus (courte forme poétique japonaise), le furoshiki, le kokeshi, l’ikebana, etc.

Bref un programme bien chargé, qui comme l’espère la bibliothèque d’Athus, séduira le public et plus particulièrement les enfants, familiers de cette culture japonaise qu’ils découvrent souvent à la télévision (Naruto ou Sakura par exemple). « Le manga peut être une première approche de la lecture pour eux », suggère Mademoiselle Catherine Thill, bibliothécaire à Athus.

Des classes connectées

La candidature de l’école communale d’Aubange au projet « connectivité interne – phase test » a été retenue par Monsieur Jean-Claude Marcourt, Ministre du numérique.

Photo sans lien avec Aubange

En juin 2016, le Service Public de Wallonie lançait un appel à candidature pour sélectionner 200 implantations de la région en vue de réaliser un test de connectivité interne.

Le but ? Mettre à l’épreuve une couverture WI-FI et une double connexion filaire dans tous les locaux pédagogiques des écoles fondamentales et secondaires et permettre à un échantillon d’en bénéficier au plus vite.

Un mois plus tard, l’école communale d’Aubange introduisait sa candidature pour les trois implantations : à Aix-sur-Cloie, l’implantation de la Citée et celle située à Aubange. Au total, l’équipement devrait donc concerner 30 locaux.

Actuellement, les écoles aubangeoises ne disposent que de 16 ordinateurs fixes de la Région wallonne, 4 à l’implantation d’Aix-Sur-Cloie et 12 à Aubange. Seules deux classes, une dans chaque bâtiment, sont équipées et pourvues d’une connexion internet, ce qui freine et restreint l’usage du numérique à des fins pédagogiques. En effet, il s’avère difficile de déplacer les élèves dans les cyber-classes.

Une réalité qui sera bientôt rectifiée puisque l’école communale d’Aubange figure parmi les 200 lauréats de l’appel à candidature pour la phase test. Le Gouvernement Wallon prévoit une intervention maximale de 40.600 euros, répartis sur les divers établissements. Cette opération devrait permettre aux élèves de tous les milieux d’utiliser le numérique comme moyen de recherche, d’expression, d’épanouissement, donner l’opportunité à ceux qui rencontrent des difficultés d’avoir accès à une remédiation instantanée mais également d’enrichir les cours de langue.

Un premier pas qui s’amorce vers l’enseignement du futur avant l’arrivée de tableaux blancs interactifs dans les écoles communales d’Aubange.