Enjeux et solution pour la zone de la place Rue Floréal, rue Cockerill et rue des Usines

Une polémique s’est déclarée sur Facebook au sujet de la zone rue Floréal, rue Cockerill à l’endroit de l’ancienne pêcherie et rue des Usines. La Commune a décidé de se saisir de l’opportunité de cette polémique afin d’assurer une communication. Des projets sont en cours concernant cette zone afin de solutionner un problème qui excède nombre de citoyens, et à raison, à savoir le stationnement des poids lourds dans les rues Floréal, Cockerill et des Usines.

RÉNOVATION URBAINE

Pour information, cette zone fait l’objet de deux fiches de la rénovation urbaine, à savoir la fiche 6 et la fiche 8.

La fiche 6 est liée à la coulée verte et bleue. Le projet de piste cyclable transfrontalière empruntera cette zone afin de consolider et d’améliorer les chemins cyclables en centre-ville.

Vous pouvez télécharger cette fiche ici

La fiche 8, quant à elle, est liée à l’ancienne entrée de l’usine d’Athus. Son objectif principal est de résoudre le problème de transit poids lourds entre la zone d’habitat et la zone industrielle. Un accord de principe a été convenu entre l’Intercommunale, la Commune et le Terminal Container pour bloquer l’accès à la zone d’habitat par cette porte.

Vous pouvez télécharger cette fiche ici

Cette dernière fait l’objet d’une étude de mise en œuvre dont vous trouverez une première ébauche de plan en image. S’agissant d’une ébauche, le plan que vous voyez peut encore être amené à évoluer.

L’idée de base de résoudre le problème du transit poids lourds était déjà contenue dans la fiche 8 arrêtée par le Gouvernement Wallon. La vision du bureau AGUA est encore plus radicale en projetant de créer une véritable séparation entre la zone industrielle et la zone d’habitat afin de recréer un cadre qualitatif.

Rapport complet d’AGUA

Un projet de rénovation/reconstruction de la pêcherie pourra être déposé auprès du Ministre en charge. Un projet de réfection des berges est prêt à être déposé également, il doit être remis en cohérence avec le projet global. Les aménagements publics tels que la séparation zone d’habitat et zone industrielle devront également pouvoir être soumis à la Région Wallonne.

QUESTIONS DE POLICE ET DE MOBILITÉ

La Circulation des + 3.5 tonnes est interdite rue Cockerill, mais cette interdiction n’est pas respectée. Il n’y a aucun obstacle à la verbalisation par les agents de police.

A chaque plainte de riverains, Madame le Bourgmestre demande aux services de la zone de police d’intervenir ce qui implique le cas échéant de verbaliser. Des procès-verbaux sont dressés par la police, ils sont cependant sans effet, s’agissant bien souvent de camions étrangers.

Les services de police ont demandé l’installation physique d’obstacles afin de rendre impossible le stationnement. Un projet visant à atteindre ce but est en cours, il devra être concrétisé dans les mois à venir.

Le nouveau Chef de corps est attendu avec impatience afin de pouvoir agir plus efficacement sur ce genre de problèmes récurrents dans Athus et sur le territoire de la commune d’une manière plus générale.

L’Administration Communale a pris l’initiative d’organiser une réunion pour sensibiliser les différents acteurs du secteur au problème.

Le 20 février 2017, l’Administration Communale d’Aubange organise une réunion avec les différents acteurs impliqués dans les transports (Direction des Routes du Service Public de Wallonie, Zone de Police, Terminal Containeur d’Athus, et l’Intercommunale Idélux) dans le but de sensibiliser les différents acteurs dans la lutte contre la traversée d’Athus par des poids lourds et contre le stationnement sauvage de leurs remorques à l’angle des rues Floréal, des Usines et Cockerill.

Les membres présents  se mettent d’accord d’intervenir dans la signalétique et sur la mise en place de dispositifs physiques pour limiter l’accès aux camions.

Le 6 mars 2017, le Collège Communal émet un avis favorable sur les conclusions de la réunion du 20 février 2017, et charge le Service Mobilité de la Commune d’Aubange d’entamer les démarches auprès du Conseil Communal et de l’autorité de tutelle, à savoir la Région Wallonne.

Le 27 mars 2017, le Conseil Communal approuve à l’unanimité un Règlement Complémentaire de Roulage en vue d’interdire le stationnement aux angles des rues Cockerill, Floréal et des Usines.

Vous trouverez ci-joint la délibération

La décision du Conseil Communal devant faire l’objet d’une approbation ministérielle, celle-ci est envoyée à la Direction de la Règlementation de la Sécurité Routière à Namur.

Le 13 avril 2017, l’Administration Communale d’Aubange reçoit l’accusé de réception de la part de la Direction de la Règlementation de la Sécurité Routière.

Le 8 mai 2017, l’Arrêté Ministériel portant sur le Règlement Communal d’Aubange est approuvé, et envoyé à la Commune par la Direction Générale opérationnelle des Routes et Bâtiments.

Le 15 mai 2017, l’Administration Communale d’Aubange reçoit l’Approbation ministérielle.

Le 16 mai 2017, les services mobilité et travaux de la Commune d’Aubange mettent en œuvre le règlement complémentaire à la circulation routière, à savoir placer des panneaux d’interdiction de s’arrêter et de stationner à tous les camions. Une réflexion est menée pour la mise en place de dispositifs empêchant physiquement le stationnement et le passage de camions.

Ces premiers aménagements sommaires seront mis en œuvre progressivement dans les mois qui viennent.

SOLUTIONS PARALLÈLES

En parallèle, en janvier 2017, le Collège Communal a chargé le Service Mobilité de la Commune d’Aubange, d’intervenir sur les autres étapes relatives à la lutte contre la traversée d’Athus par les poids lourds.

À ce titre, le Conseil Communal a approuvé en date du 24 avril 2017, un Règlement Complémentaire de Roulage en vue de réaliser un rétrécissement de chaussée, avec dispositif de circulation alterné à hauteur du pont de la Rue Cockerill. Le but et de rétrécir la chaussée afin que les camions ne disposent pas de la largeur suffisante pour pouvoir s’engager sur le pont.

La décision du Conseil Communal devant faire l’objet d’une approbation ministérielle, celle-ci est envoyée à la Direction de la Règlementation de la Sécurité Routière à Namur. A ce jour, l’administration communale est en attente de l’approbation ministérielle pour mettre en œuvre le dispositif sur le pont.

Enfin, la fonctionnaire à la Direction de la Règlementation de la Sécurité Routière vient sur le territoire communal d’Aubange en date du 1er juin 2017 en vue de passer en revue les différentes problématiques avec le Service Mobilité de la Commune. Le but de la visite est notamment de sensibiliser le Ministère à la fiche 8 de la rénovation urbaine qui aura pour objectif futur de créer une séparation entre la zone d’habitat et la zone industrielle comme évoqué en début d’article.

Une phase test de fermeture en collaboration avec la Zone de police et la Direction des Routes à Namur est en cours d’étude. Celle-ci devrait s’opérer durant l’été 2017.

CONCLUSIONS

Le Collège, le Conseil communal et l’administration sont sensibles à cette problématique, toutefois de nombreuses actions ne sont pas la compétence exclusives de la Commune. Des collaborations doivent être mises en œuvre et cela prend du temps. Nous vous demandons donc un peu de patience.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *