Offre d’emploi : Adjoint à la Direction de la Maison de Repos

La Commune d’Aubange procède au recrutement d’un adjoint à la  Direction de la Maison de Repos à temps plein (H/F) – CDI ou statutaire – niveau D6 ou B1 – pour le CPAS d’AUBANGE et constitution d’une réserve de recrutement. Les candidatures doivent être rentrées pour le 05 novembre 2017 au plus tard.

Fonction :

          Assister la Direction de la maison de repos dans diverses tâches administratives ;

          Développer une culture qualité au sein de l’établissement, accompagnement des équipes dans leur réflexion pour assurer une amélioration continue de la qualité 

          Assurer la facturation des résidents et de l’INAMI (y compris mutuelles)

          Etre l’interlocuteur des résidents, des familles, …

          Rapports à la direction des dysfonctionnements, constats, observations, …

          Gérer des courriers

          Rédiger et finaliser des documents (courriers, rapports …)

          Tenir à jour les dossiers des résidents

          Trier et classer des documents

          Contrôler la conformité, l’exhaustivité des documents

          Assurer la gestion et le suivi de la facturation (hébergement, mutuelles, INAMI)

         

Conditions du recrutement :      

Conditions de recrutement communes aux barèmes D6 et B1 :

–          Être Belge ou ressortissant de l’Union Européenne ou non ressortissant de l’UE. Les candidats hors UE doivent être porteurs d’un permis de travail ;

–          Jouir de ses droits civils et politiques ;

–          Être d’une conduite répondant aux exigences de la fonction ;

–          Avoir une connaissance de la langue française jugée suffisante au regard de la fonction à exercer ;

–          Être porteur d’un diplôme de l’enseignement supérieur de type court;

–          Satisfaire à l’examen de recrutement qui consiste en l’organisation d’un maximum de trois épreuves conformément à l’article 42 du statut administratif communal en vigueur; Condition(s) de recrutement spécifique(s) au barème D6 :

–          Être dans les conditions APE au moment de l’engagement.

Conditions de recrutement spécifiques au barème B1 :

–          Pouvoir justifier d’une expérience professionnelle d’au moins 10 ans dans un poste administratif d’une maison de repos;

–          Être porteur d’un diplôme de l’enseignement supérieur de type court soit dans le secteur social soit dans l’enseignement;

Dès après le recrutement, il sera procédé à la constitution d’une réserve de recrutement valable pendant 2 ans et reprenant tous les candidats ayant satisfait aux examens mais non retenus dans un premier temps.

Conditions de travail :

Régime de travail 38 heures/semaine, temps plein
Contrat                                                      CDI ou statutaire
Salaire Barème D6 ou B1 de la fonction publique avec des augmentations en fonction de l’ancienneté dans le service
Avantages –     Chèques-repas

–     Pécule de vacances

–     Allocation de fin d’année

–     Prime d’attractivité

Modalités de contact :

–          A déposer contre accusé de réception au service du personnel du CPAS d’Aubange contre accusé de réception : Avenue de la Libération, 39 à 6791 ATHUS ou

–          A envoyer par mail au service du personnel du CPAS d’Aubange (un accusé de réception sera renvoyé) lefortg@aubange.be

Les documents à annexer à l’acte de candidature sont les suivants : 

–          lettre de motivation ;

–          curriculum vitae ;

–          copie du diplôme requis ou de l’équivalence ;

–          une copie du passeport APE (pour le barème D6). Ce document peut être remis au moment de l’engagement.

–          copie du permis de séjour ou de travail, le cas échéant ;

–          Des attestations d’emploi pertinentes (pour le barème B1);

Les candidatures doivent être rentrées pour le 5 novembre 2017 au plus tard, la date de l’accusé de réception faisant foi.

Tous renseignements complémentaires peuvent être obtenus :

–          Auprès de Monsieur le Directeur général  ( 063/37.20.01)

–          Auprès du Service du Personnel  ( 063/37.20.11)

 

L’Echo communal – l’Edito de la rédaction

Il y a de cela quarante ans fermait l’usine d’Athus. Des milliers de personnes se retrouvèrent sans emploi et la ville, florissante jusque-là, entra en déclin. A la mi-septembre, les commémorations de ce douloureux souvenir furent un succès retentissant. La cicatrice de cette blessure est restée ouverte durant ces quarante années comme un témoignage de cette catastrophe économique et sociale.

Cependant, un processus de rénovation urbaine a été entamé avec un programme approuvé en 2011 par le Conseil communal et en 2012 par le Gouvernement wallon. Le programme commence à être mis en œuvre et la première action perceptible de la Rénovation urbaine aura été d’ériger un mur à l’endroit de l’ancien portail de l’usine.

Il s’agit aujourd’hui d’une sorte de pansement, voire même des points de suture, visant à refermer cette plaie laissée trop longtemps ouverte. Un projet d’aménagement urbanistique innovant, sécurisé et paysager visant à rendre la zone d’habitat et la zone industrielle imperméables à cet endroit avance à bon train.

Durant ces quarante années, la Commune d’Aubange et plus particulièrement les Athusiens ont peut-être trop souvent vu le verre à moitié vide. Ce regard pessimiste a peut-être, inconsciemment, joué un rôle de prophétie auto-réalisatrice. Il y a lieu, maintenant, de positiver les choses et de considérer le verre à moitié plein en vue d’exploiter au maximum le potentiel et les chances qui s’offrent à la Ville d’Athus.

Pour encourager cette dynamique, un concours photo sera organisé dans le périmètre de la rénovation urbaine. Des rez-de chaussée commerciaux sont mis à disposition des porteurs de projets qui souhaitent se lancer dans l’aventure commerciale.

De plus, une politique de revitalisation commerciale a vu le jour par le biais de l’ADL instrumentant l’octroi de deux primes communales : une à l’installation de commerces dans les cellules vides de l’entité et l’autre à la rénovation pour les commerçants existants. Quant à l’ABC (Athus Business Center), situé au 7 de la rue Fernand André, il ne compte plus que deux locaux encore disponibles qui ne tarderont pas à accueillir de petits entrepreneurs ou artisans rejoignant ainsi les occupants actuels contents d’avoir pu profiter de cette aubaine pour  lancer à moindres frais leur entreprise.

Il faut cependant souligner que, même s’il faut voir le verre à moitié plein, cela n’empêche pas d’être réaliste. C’est pourquoi, les caméras urbaines ont été installées à certains points stratégiques d’Athus en vue de mieux lutter contre les problèmes insupportables d’incivilité mais également de criminalité. Notre idéalisme se veut donc lucide.

La Commune ne se résume toutefois pas à Athus. Les autres sections connaissent également des mutations.

Les écoles communales d’Aubange, d’Aix-sur-Cloie et de Rachecourt connaissent un record d’inscription chaque année, signe du rajeunissement général de notre population, ce qui mérite d’être souligné en province de Luxembourg.

Le Collège, avec les services communaux, s’efforcent donc d’être à la hauteur de cette tâche en faisant face aux besoins nouveaux qui se présentent. Des modules ont été mis en place pour accueillir des classes supplémentaires, le temps que les extensions nécessaires aux écoles puissent être réalisées.

Une palette variée de services, à la fois d’accueil, d’animation, d’éducation, est organisée sur l’ensemble du territoire communal, à la fois par le service jeunesse, le centre sportif local, la maison de jeunes, le centre culturel et par la bibliothèque.

Ces animations rencontrent toujours plus de succès. Les plaines de vacances et les stages sportifs ont d’ailleurs connu une fréquentation record.

Un projet de nouvelle piscine de grande qualité et d’envergure a été déposé auprès du Gouvernement wallon. Il comprendra notamment un bassin adapté à l’apprentissage de la nage par les plus petits, ainsi qu’un centre de bien-être pour que les plus grands puissent y recharger leur batterie après une semaine difficile.

L’attention du Collège ne se porte pas exclusivement sur la jeunesse. Des cours de self-défense sont, par exemple, organisés pour les seniors, qu’il faut d’ailleurs remercier pour leur implication bénévole sans cesse grandissante au sein de notre commune, que ce soit via l’animation d’outils numériques ou encore via l’accompagnement des jeunes demandeurs d’emploi. La participation citoyenne va d’ailleurs en grandissant.

L’été solidaire a permis de concrétiser la rénovation de la plaine de jeux à Halanzy grâce à une idée proposée sur l’application Fluicity. Cet outil de communication entre le citoyen et la commune rencontre un engouement grandissant de jour en jour.

Le projet « Volonterre » est sur les rails pour rendre nos villages plus accueillants. Les pionniers de cette opération doivent d’ailleurs être chaleureusement remerciés pour leur comportement exemplaire. Ils nous ont montré la voie à suivre à un point tel que le Ministre de l’environnement, Carlo Di Antonio, s’est d’ailleurs inspiré de leur exemple avant-gardiste pour lancer son projet d’ «ambassadeur de la propreté ».

Le Collège communal

Ceux qui veulent pouvoir télécharger la version PDF complète peuvent le faire ici :

http://www.aubange.eu/images/publications/pdf/Echodef18102017light.pdf

Concours photo : Rénov’Athus

La Commune d’Aubange lance un concours photographique, centré sur le périmètre de rénovation urbaine. Ce dernier sera couronné en mars 2018 par une exposition et un vernissage qui se dérouleront à la Bibliothèque Hubert Juin, Grand-rue à Athus. A cette occasion, les visiteurs pourront découvrir les 40 photos sélectionnés par le jury. De plus, divers prix sont en jeux allant de 1000€ à 50€.

Le thème du concours est « Rénov’Athus ».  Celui-ci a pour but de valoriser le périmètre de rénovation urbaine d’Athus sous toutes ses facettes (manifestations et événements associatifs ou sportifs, paysages, patrimoine bâti, sites pittoresques) et d’assurer ainsi une meilleure visibilité à ses associations tout en constituant une base de données de photos sur la commune.

Le concours est ouvert gratuitement à toute personne désireuse de participer, amateurs ou professionnels. Chaque participant pourra présenter jusqu’à 25 photographies en format numérique.  Ces photographies seront transmises de manière électronique à l’adresse suivante : infographie@aubange.be ou transférées sur une clef USB qui sera déposée ou envoyée à Emilie THIRY, conseillère en rénovation urbaine – 38 rue Haute – 6791 ATHUS. De plus, une version des photos sur support papier artistique devra être fournie.

Les photos doivent absolument être prises dans le périmètre de Rénovation urbaine d’Athus. Toutes les questions relatives au périmètre peuvent être adressées à Emilie THIRY au 063/38 12 59 ou par courriel : thirye@aubange.be.

Le règlement du concours

Carte du périmètre

Date ultime de rentrée des photos : 15 janvier 2018.

L’avis des commerçants d’Athus : Mr Ribeiro gérant d’une épicerie portugaise

COMME ANNONCÉ DANS L’ARTICLE RELATIF À LA MISE EN LOCATION DE REZ-DE-CHAUSSÉE COMMERCIAUX À ATHUS,  VOICI LA QUATRIÈME INTERVIEW D’UN COMMERÇANT ATHUSIEN : MONSIEUR RIBEIRO, GÉRANT DE L’ÉPICERIE PORTUGAISE, AU 33A GRAND RUE.

Première question, pourquoi vous être installé à Athus ?
Je suis parti du Portugal en 2006 et des membres de ma famille habitaient ici. Donc parce que ma famille était ici.

Est-ce que vous considérez Athus comme un emplacement viable pour ouvrir un commerce ?
Oui c’est pour ça que je suis là. Ça se voit qu’il y a une bonne ambiance, tout le temps.

Quels sont les avantages que vous tirez de cet emplacement à Athus ?
Des avantages… ?!

Oui, qu’est-ce qui fait que ça marche bien ?
C’est ma personnalité, comme je suis avec les clients. Je pense qu’ils aiment venir ici. C’est différent, je me sens différent.

Mais plus particulièrement à Athus, le fait qu’il y a du monde, des frontaliers … ?
Oui il y a des gens qui travaillent au Luxembourg qui viennent dépenser ici à Athus, en Belgique. Ils passent, ils s’arrêtent, ils viennent boire un café, prendre une baguette, prendre un sandwich.

Donc, pour vous, le fait qu’on soit proches de la frontière c’est un avantage ?
Oui, c’est les trois frontières… Les luxembourgeois, les français, tout. Parce qu’il y a des français aussi qui ne passent pas de l’autre côté à cause du trafic. Ils passent ici, ils s’arrêtent souvent ici.

Et des personnes d’Athus aussi ?
Oui chaque jour on a plus de belges, plus de gens. Ils entendent les autres, ils voient, ils viennent, ils reviennent, c’est beaucoup du bouche-à-oreilles. C’est ça qui compte, ce n’est pas la publicité, c’est le bouche-à-oreilles. Ils sont biens reçus donc… C’est pour ça que nous travaillons.

Est-ce que vous conseilleriez à d’autres commerçants de s’installer à Athus ?
Oui ! Ici mon épicerie portugaise ça va marcher, il faut du temps mais ça va marcher. Quand j’ai commencé ce n’est pas d’un coup, j’ai commencé de l’autre côté (à la Grand Rue) avec 30 mètres carrés, 22 mètres carrés au public. Ça commence à grandir, j’ai investi beaucoup ici et ça se voit. C’est visible pour tous et l’argent que je gagne c’est pour le commerce parce que les gens viennent et ils s’y sentent bien.

Est-ce que selon vous Athus manque de commerces ? Il y a besoin de plus de commerces ?
Des commerces oui, après par exemple des cafés il y en a assez je pense mais des commerces oui. Des Carrefour, LIDL, il y a aussi… Après ça dépend des gens qui s’installent, il faut des gens qui aiment le commerce pour alimenter, pour que ça vive ! Parce que je vois que ça ouvre, ça ferme, ça ouvre … Ça fait 5 ans que je suis ici comme commerçant et ce n’est pas facile. Mais je crois que c’est plus facile qu’au Portugal et puis j’aime bien ici. Je suis parti du Portugal pour travailler et ici on travaille.

Vous avez entendu parler de la rénovation urbaine à Athus ? Vous pensez que la ville a besoin d’être rénovée ?
Oui rénover les bâtiments qui sont vieux, ça il faut. Parce que certains commerçants, s’installent et ils doivent tout rénover. Ce sont des bons commerçants, ils bataillent. Maintenant, les caméras c’est vraiment une bonne idée. Je ne sais pas si c’est une idée de la Police ou de la Commune mais c’est une bonne chose. Ça tranquillise mon commerce, c’est top. Ça coûte cher mais il faut parce que les commerçants bataillent et donc il faut que la Commune aide.

Appel à demandes de participation – Désignation d’une agence de communication dans le cadre de la rénovation urbaine d’Athus

La Commune d’Aubange a lancé le 20 septembre 2017 un avis de marché relatif à la désignation d’une agence de communication dans le cadre de la rénovation urbaine d’Athus.

L’objet de ce marché-cadre est de pouvoir mener des actions de communication pour promouvoir la Ville d’Athus et ainsi améliorer son image.  La première action concrète qui est envisagée est liée à la promotion du projet situé sur la parcelle rue Floréal (http://www.aubange.be/press/2017/05/19/enjeux-et-solution-pour-la-zone-de-la-place-rue-floreal-rue-cockerill-et-rue-des-usines/).

Le but dans le cas précis étant de susciter l’intérêt de l’investisseur privé pour un projet immobilier dans le cadre d’un partenariat public privé.

Les actions pourront viser divers objectifs sur l’ensemble du périmètre de la rénovation urbaine : informer les citoyens, promouvoir les éventuels évènements, valoriser le territoire et les démarches communales et notamment redorer l’image de la ville dans le but de favoriser son attractivité, notamment vis-à-vis des nouveaux arrivants dans le sud de la Province de Luxembourg. Il s’agira, au-delà des actions de communication au sens strict, de pouvoir conseiller la Commune d’Aubange en termes de marketing territorial pour le centre d’Athus.

Ce marché est passé par procédure concurrentielle avec négociation. Il s’agit donc d’une procédure en deux temps.

Dans un premier temps, tout opérateur économique intéressé peut demander à participer en réponse à l’avis de marché, en veillant à répondre aux critères de sélection qualitative repris dans le Cahier des charges.

Ensuite, la commission ad hoc et le Collège communal analyseront les demandes de participation et sélectionneront les candidats qui pourront présenter une offre.

L’avis de marché et le Cahier des charges sont disponibles au lien suivant :

https://enot.publicprocurement.be/enot-war/preViewNotice.do?noticeId=285869.

Les demandes de participation doivent parvenir à la Commune d’Aubange avant le 24 octobre 2017, à l’adresse postale suivante :

Commune d’Aubange

Service de la Direction générale

Rue Haute, 22

6791 ATHUS

Ou par mail : carrettea@aubange.be.

Pour tout renseignement complémentaire, vous pouvez contacter Madame Audrey Carrette : 063/38.12.76 – carrettea@aubange.be.

AVIS DU CONSEIL COMMUNAL DU LUNDI 16 OCTOBRE 2017

ADMINISTRATION COMMUNALE D’AUBANGE

A V I S

 LE CONSEIL COMMUNAL

 Se réunira le 16 octobre 2017 à 19 heures 30′

 En la salle du Conseil de l’Hôtel de Ville, rue Haute 22 à ATHUS

L’ordre du jour de la séance est fixé comme suit :

  SEANCE PUBLIQUE :

  1. Approbation du procès-verbal du Conseil communal du 11 septembre 2017.

FINANCES :

  1. Approbation du budget 2018 de la Fabrique d’Eglise d’AUBANGE. 
  1. Approbation du budget 2018 de la Fabrique d’Eglise d’ATHUS. 
  1. Approbation du budget 2018 de la Fabrique d’Eglise d’HALANZY. 
  1. Approbation du budget 2018 de la Fabrique d’Eglise de RACHECOURT. 
  1. Approbation du budget 2018 de la Fabrique d’Eglise d’AIX-SUR-CLOIE. 
  1. Approbation du budget 2018 de la Fabrique d’Eglise de BATTINCOURT. 
  1. Approbation du budget 2018 de l’Eglise protestante évangélique.
  1. Approbation des modifications budgétaires ordinaire et extraordinaire n°2/2017 de la Commune d’AUBANGE.
  1. Décision de modifier le règlement taxe sur le séjour temporaire pour les exercices 2018 à 2019.
  1. Décision de modifier le règlement taxe sur les imprimés publicitaires pour les exercices 2018 à 2019.
  1. Décision d’octroyer un subside de 200 euros à l’Asbl KAOSMOS.
  1. Gestion du fond de caisse de la piscine : 
  1. Décision de marquer un accord pour l’intervention communale aubangeoise dans le cadre du projet de positionnement de l’arrondissement d’ARLON dans l’aire métropolitaine de Luxembourg porté par IDELUX.
  1. Décision d’autoriser le remboursement de l’additionnel communal au précompte immobilier à l’Asbl les Poussins d’un montant de 907.20 euros.

AFFAIRES GENERALES :

  1. Décision d’adopter une motion visant à interpeller le Gouvernement fédéral suite à la restructuration de la Protection civile. 

MARCHES PUBLICS :

  1. Décision de principe et approbation des conditions, du mode de passation et du cahier spécial des charges pour l’acquisition d’un nouveau système d’enregistrement de temps (pointeuses).
  1. Décision de principe et approbation des conditions, du mode de passation et du cahier spécial des charges pour le marché de travaux de maçonnerie 2018 – 2019.
  1. Approbation du cahier spécial des charges pour l’installation d’une climatisation à la bibliothèque Hubert Juin à ATHUS.
  1. Approbation du cahier spécial des charges pour l’installation d’une climatisation au bâtiment sis 38 rue Haute à ATHUS.
  1. Approbation du cahier spécial des charges pour l’extension de l’école de Bikini à AUBANGE.
  1. Approbation du cahier spécial des charges modifié relatif à l’amélioration de deux chemins agricoles à RACHECOURT. 
  1. Décision de principe d’approuver le  cahier spécial des charges pour les travaux d’aménagements complémentaires au cimetière du Joli Bois à ATHUS.
  1. Décision de confier à l’AIVE le soin de lancer un marché de curage et d’entretien des réseaux d’égouttage dont les conditions et les modalités seront arrêtées définitivement par les organes de gestion de l’AIVE lors d’une prochaine assemblée.

PATRIMOINE :

  1. Approbation de la mesure concernant la remise de la voirie N872 (rue de Rodange à ATHUS) entre le Service public de Wallonie (DGO1 – Routes et Bâtiments) et la Commune d’AUBANGE.
  1. Approbation du projet d’acte relatif à la vente de la parcelle cadastrée Commune d’AUBANGE – RACHECOURT – 4ème division, section A : 698 B (BIZEURY). 

URBANISME : 

  1. Modification de voirie à Aubange (rue Haut de Clémarais à proximité de la parcelle n°1549H2) et accord de principe d’acquisition de l’excédent de voirie.
  1. Approbation d’un plan de bornage rue de la Promenade à ATHUS à hauteur du n°2.

MOBILITE : 

  1. Règlement Complémentaire sur le roulage relatif à la création d’un rétrécissement de chaussée Rue de la Chiers à ATHUS.

COMMUNICATIONS

  1. Circulaire budgétaire pour l’exercice 2018.
  1. Tableau des décisions par le Collège communal en vertu des délégations de compétences décidées lors de la séance du Conseil communal du 2 février 2016 (n°1708).
  1. Informations sur le personnel communal.

Par le Collège :

Le Directeur général,                                                                                                                      Le Bourgmestre,

(s) ANTONACCI Tomaso                                                                                                     (s) BIORDI Véronique

L’avis des commerçants d’Athus : Mme REIZER de la boulangerie « Reizer »

COMME ANNONCÉ DANS L’ARTICLE RELATIF À LA MISE EN LOCATION DE REZ-DE-CHAUSSÉE COMMERCIAUX À ATHUS,  VOICI LA TROISIÈME INTERVIEW D’UN COMMERÇANT ATHUSIEN : MADAME REIZER, GÉRANTE DE LA BOULANGERIE REIZER, INSTALLÉE DEPUIS 1991 AU 41 GRAND RUE.

Premièrement, vous êtes ici depuis combien de temps ?
Moi-même ?

Oui.
Ma personne, moi, ça fait depuis 2006 que j’ai arrêté mon travail précédemment pour venir travailler avec mon mari mais la boulangerie est ouverte depuis 91, et si on remonte plus loin 1960 mes beaux-parents qui étaient au 36 plus loin. Donc voilà, on est des vieux commerçants on va dire.

Pourquoi Athus ?
Mes beaux-parents ont commencé en 60 à Athus parce que le grand-père de mon mari était installé à Saint-Lèger et donc mon beau-père voulait se mettre ailleurs que là où son père était installé et il a eu l’opportunité de venir à Athus. Donc voilà c’est comme ça que ça a commencé en 60.

Et vous n’avez jamais songé à quitter Athus ?
Non, non .. quelque fois on l’a regretté parce qu’on se dit qu’on aurait pu s’installer au Grand-Duché ce qui aurait été peut-être des fois mieux, pour des raison fiscales et autres choses mais surtout par rapport à l’établissement qu’on avait beaucoup de clients nous ont fait la remarque en disant qu’ils étaient étonnés d’avoir ce type d’établissement ici à Athus parce que ça ne corroborait pas avec l’image qu’on avait d’Athus. Donc voilà, maintenant c’est trop tard.

Considérez-vous Athus comme un emplacement viable pour ouvrir un commerce ?
Dans le secteur d’activité alimentaire, je pense. Dans les autres secteurs, je ne sais pas.

Ca dépend du type de commerce ?
Voilà, c’est ça oui. Je pense.

Mais c’est rentable ?
Pour nous oui, oui, nous on ne se plaint pas.

Quels types de commerces n’ont pas d’avenir à Athus, vous pensez ?
Après bon, je pense que n’importe quel commerce peut peut-être avoir un avenir mais je pense qu’il faut quand même essayer de motiver un peu plus le système commercial au niveau d’Athus. Puis la ville d’Athus en elle-même, parce que bon elle n’est pas très attirante. Toutes les personnes qui sont étrangères, des amis qui viennent du sud de la France d’où je suis originaire, de Normandie, ou autre, sont très surpris quand ils arrivent ici à Athus parce qu’ils trouvent que ce n’est vraiment pas beau… Faut être clair, ce n’est pas un coin super agréable, touristiquement parlant ce n’est pas très beau.

Et vous avez entendu parler de la rénovation urbaine d’Athus ?
Oui j’ai vu quelque chose là-dessus oui.

Du coup, pour vous c’est une bonne idée ?
Bien sûr ! Il faut dynamiser tous les niveaux donc si au niveau esthétique déjà c’est plus attirant, forcément, je pense que c’est un cheminement. Après les commerçants vont avoir envie de s’installer etc. Je pense en tout cas.

Que faire par exemple pour égayer l’axe principal selon vous ?
Essayer que les bâtiment vides soient entretenus par les propriétaires ou bien repris par la Commune et puis rénovés de façon… Quand on voit les vitrines cassées, les vitrines avec des journaux dessus… ce n’est pas très attirant.

Quels avantages tirez-vous de votre emplacement à Athus ? Quels sont les points positifs ?

Est-ce que le flux de frontaliers par exemple ça vous apporte de la clientèle ?
Ben on a quand même beaucoup de clients luxembourgeois, on a des clients français qui viennent. Parce qu’on reste quand même des artisans et des vrais artisans parce qu’on fabrique ici dans nos ateliers donc quelque part ça aide mais voilà après d’autres avantages … Le fait qu’on soit installés depuis longtemps … Les écoles, il y a quand même du passage.

Oui il y a quand même des activités autour… 
Oui il y a quand même du passage.

Les inconvénients peut-être ? Le parking ?
Oui ça c’est un problème qui existe depuis … 2006 que je travaille avec mon mari et depuis 2006 que j’entends parler de ça et qu’on me pose toujours la même question et que je réponds ce problème de parking et ça ne se résout pas.. Après voilà.

Et ça vous pose quand même problème ?
Oui parfois, il y a des clients qui ne sont pas contents parce qu’ils doivent tourner 3 fois pour avoir une place mais ça c’est… Je pense que dans tous les centres villes c’est un peu le même problème.

Et niveau sécurité, enfin je ne sais pas si vous allez en parler …

Non, allez-y.
Alors j’en profite… Niveau sécurité, c’est beaucoup mieux, il y a des nettes améliorations. Parfois il y a des… On a tendance à se plaindre pour tout et n’importe quoi et moi je ne rentre pas dans le cadre de la politique, savoir qui est là, qui n’est pas là, moi ça n’a pas d’importance, qu’on soit de tel ou tel parti on fait des bonnes choses et on en fait des mauvaises. Donc moi je considère qu’il y a eu une nette amélioration au niveau de la sécurité, il y a quelques années et ça il ne faut pas le nier quand même. Nous on le voit au niveau de la Grand Rue, on est quand même commerçants. Avant on venait le dimanche matin, 6h, on avait les rétroviseurs cassés, les essuies glaces arrachés… Enfin, on n’était jamais tranquilles, même pour traverser le passage piéton pour venir dans le magasin … maintenant il y a beaucoup moins d’appréhensions. Il y a aussi le fait qu’on va mettre des caméras, donc il y a beaucoup de gens qui sont contents.

Conseilleriez-vous à d’autres commerçants de s’installer à Athus ?
Oui pourquoi pas. Je ne peux pas dire non ni dire oui.

Il y a une opportunité. Je pense que plus on va dynamiser le centre avec des commerçants, plus justement ça va apporter du monde. S’il n’y a pas de commerçants, les gens n’ont pas envie de venir quoi. Il faut toujours encourager les gens qui veulent faire quelque chose.

En France, ils ont compris ça depuis longtemps. Ils ont ramené les commerces en centre-ville alors qu’on a tendance à les éloigner et de nombreux villages ont été redynamisés grâce à ça. Il y a un boulanger, une charcuterie… Après c’est une question de mentalités aussi.

Question surement évident mais, selon vous, Athus manque de commerces ?
Ah ben moi, j’aurais un poissonnier, un fromager, j’irais ! C’est clair.

Les commerces de bouches davantage ?
Ah ben l’alimentation ça attire. Un fleuriste aussi, il y en a un au bout de la rue mais il pourrait y en avoir un aussi ici. Magasin de vêtements… Bon c’est très difficile.

Plus de proximité ?
Voilà, après on a un esprit ou on ne l’a pas mais moi je fais travailler mes commerçants. Ceux qui sont autour de moi, je ne vais pas aller ailleurs. Le boucher je travaille avec lui. Si on avait un poissonnier j’irais chez lui, si on avait un fromager j’irais chez lui …

L’image que les gens ont de la ville d’Athus, vous trouvez qu’elle est réelle ?
Elle est faussée, comme je dis, il y a eu des améliorations mais bon je peux vous dire qu’il y a quand même des clients, des vrais athusiens, qui sont nés ici, qui ne sont pas de ma génération, mais qui sont plus âgés… je peux vous dire que j’ai des clients qui ont déménagé parce qu’ils ne reconnaissent plus leur ville. Quand j’entends des gens comme ça, d’une soixantaine d’années qui attendaient leur pension avec impatience pour s’en aller. Je trouve ça triste.

Ce sont aussi beaucoup des gens qui ont connu l’époque de l’usine …
Oui aussi.

Et qu’on ne retrouvera jamais.
Ah non. Il y a la nostalgie d’une certaine époque oui mais certains avaient aussi 50 ans donc ils n’ont pas tous connu l’usine… Mais il ne faut pas toujours dire Athus, Athus… Je pense que c’est général dans beaucoup de communes… Vous allez à Arlon je pense qu’il y a des soucis, vous allez à Virton, il y en a aussi…

Offre d’emploi : agent spécifique pour le service travaux

La Commune d’Aubange procède au recrutement d’un agent spécifique (h/f) a titre contractuel a mi-temps – niveau B1 – pour le service travaux et constitution d’une réserve de recrutement. Les candidatures doivent être rentrées pour le 27 octobre 2017 au plus tard, le cachet de la poste ou la date de l’accusé de réception faisant foi.

Conditions de recrutement et descriptif de fonction