L’avis des commerçants d’Athus : Mme REIZER de la boulangerie « Reizer »

COMME ANNONCÉ DANS L’ARTICLE RELATIF À LA MISE EN LOCATION DE REZ-DE-CHAUSSÉE COMMERCIAUX À ATHUS,  VOICI LA TROISIÈME INTERVIEW D’UN COMMERÇANT ATHUSIEN : MADAME REIZER, GÉRANTE DE LA BOULANGERIE REIZER, INSTALLÉE DEPUIS 1991 AU 41 GRAND RUE.

Premièrement, vous êtes ici depuis combien de temps ?
Moi-même ?

Oui.
Ma personne, moi, ça fait depuis 2006 que j’ai arrêté mon travail précédemment pour venir travailler avec mon mari mais la boulangerie est ouverte depuis 91, et si on remonte plus loin 1960 mes beaux-parents qui étaient au 36 plus loin. Donc voilà, on est des vieux commerçants on va dire.

Pourquoi Athus ?
Mes beaux-parents ont commencé en 60 à Athus parce que le grand-père de mon mari était installé à Saint-Lèger et donc mon beau-père voulait se mettre ailleurs que là où son père était installé et il a eu l’opportunité de venir à Athus. Donc voilà c’est comme ça que ça a commencé en 60.

Et vous n’avez jamais songé à quitter Athus ?
Non, non .. quelque fois on l’a regretté parce qu’on se dit qu’on aurait pu s’installer au Grand-Duché ce qui aurait été peut-être des fois mieux, pour des raison fiscales et autres choses mais surtout par rapport à l’établissement qu’on avait beaucoup de clients nous ont fait la remarque en disant qu’ils étaient étonnés d’avoir ce type d’établissement ici à Athus parce que ça ne corroborait pas avec l’image qu’on avait d’Athus. Donc voilà, maintenant c’est trop tard.

Considérez-vous Athus comme un emplacement viable pour ouvrir un commerce ?
Dans le secteur d’activité alimentaire, je pense. Dans les autres secteurs, je ne sais pas.

Ca dépend du type de commerce ?
Voilà, c’est ça oui. Je pense.

Mais c’est rentable ?
Pour nous oui, oui, nous on ne se plaint pas.

Quels types de commerces n’ont pas d’avenir à Athus, vous pensez ?
Après bon, je pense que n’importe quel commerce peut peut-être avoir un avenir mais je pense qu’il faut quand même essayer de motiver un peu plus le système commercial au niveau d’Athus. Puis la ville d’Athus en elle-même, parce que bon elle n’est pas très attirante. Toutes les personnes qui sont étrangères, des amis qui viennent du sud de la France d’où je suis originaire, de Normandie, ou autre, sont très surpris quand ils arrivent ici à Athus parce qu’ils trouvent que ce n’est vraiment pas beau… Faut être clair, ce n’est pas un coin super agréable, touristiquement parlant ce n’est pas très beau.

Et vous avez entendu parler de la rénovation urbaine d’Athus ?
Oui j’ai vu quelque chose là-dessus oui.

Du coup, pour vous c’est une bonne idée ?
Bien sûr ! Il faut dynamiser tous les niveaux donc si au niveau esthétique déjà c’est plus attirant, forcément, je pense que c’est un cheminement. Après les commerçants vont avoir envie de s’installer etc. Je pense en tout cas.

Que faire par exemple pour égayer l’axe principal selon vous ?
Essayer que les bâtiment vides soient entretenus par les propriétaires ou bien repris par la Commune et puis rénovés de façon… Quand on voit les vitrines cassées, les vitrines avec des journaux dessus… ce n’est pas très attirant.

Quels avantages tirez-vous de votre emplacement à Athus ? Quels sont les points positifs ?

Est-ce que le flux de frontaliers par exemple ça vous apporte de la clientèle ?
Ben on a quand même beaucoup de clients luxembourgeois, on a des clients français qui viennent. Parce qu’on reste quand même des artisans et des vrais artisans parce qu’on fabrique ici dans nos ateliers donc quelque part ça aide mais voilà après d’autres avantages … Le fait qu’on soit installés depuis longtemps … Les écoles, il y a quand même du passage.

Oui il y a quand même des activités autour… 
Oui il y a quand même du passage.

Les inconvénients peut-être ? Le parking ?
Oui ça c’est un problème qui existe depuis … 2006 que je travaille avec mon mari et depuis 2006 que j’entends parler de ça et qu’on me pose toujours la même question et que je réponds ce problème de parking et ça ne se résout pas.. Après voilà.

Et ça vous pose quand même problème ?
Oui parfois, il y a des clients qui ne sont pas contents parce qu’ils doivent tourner 3 fois pour avoir une place mais ça c’est… Je pense que dans tous les centres villes c’est un peu le même problème.

Et niveau sécurité, enfin je ne sais pas si vous allez en parler …

Non, allez-y.
Alors j’en profite… Niveau sécurité, c’est beaucoup mieux, il y a des nettes améliorations. Parfois il y a des… On a tendance à se plaindre pour tout et n’importe quoi et moi je ne rentre pas dans le cadre de la politique, savoir qui est là, qui n’est pas là, moi ça n’a pas d’importance, qu’on soit de tel ou tel parti on fait des bonnes choses et on en fait des mauvaises. Donc moi je considère qu’il y a eu une nette amélioration au niveau de la sécurité, il y a quelques années et ça il ne faut pas le nier quand même. Nous on le voit au niveau de la Grand Rue, on est quand même commerçants. Avant on venait le dimanche matin, 6h, on avait les rétroviseurs cassés, les essuies glaces arrachés… Enfin, on n’était jamais tranquilles, même pour traverser le passage piéton pour venir dans le magasin … maintenant il y a beaucoup moins d’appréhensions. Il y a aussi le fait qu’on va mettre des caméras, donc il y a beaucoup de gens qui sont contents.

Conseilleriez-vous à d’autres commerçants de s’installer à Athus ?
Oui pourquoi pas. Je ne peux pas dire non ni dire oui.

Il y a une opportunité. Je pense que plus on va dynamiser le centre avec des commerçants, plus justement ça va apporter du monde. S’il n’y a pas de commerçants, les gens n’ont pas envie de venir quoi. Il faut toujours encourager les gens qui veulent faire quelque chose.

En France, ils ont compris ça depuis longtemps. Ils ont ramené les commerces en centre-ville alors qu’on a tendance à les éloigner et de nombreux villages ont été redynamisés grâce à ça. Il y a un boulanger, une charcuterie… Après c’est une question de mentalités aussi.

Question surement évident mais, selon vous, Athus manque de commerces ?
Ah ben moi, j’aurais un poissonnier, un fromager, j’irais ! C’est clair.

Les commerces de bouches davantage ?
Ah ben l’alimentation ça attire. Un fleuriste aussi, il y en a un au bout de la rue mais il pourrait y en avoir un aussi ici. Magasin de vêtements… Bon c’est très difficile.

Plus de proximité ?
Voilà, après on a un esprit ou on ne l’a pas mais moi je fais travailler mes commerçants. Ceux qui sont autour de moi, je ne vais pas aller ailleurs. Le boucher je travaille avec lui. Si on avait un poissonnier j’irais chez lui, si on avait un fromager j’irais chez lui …

L’image que les gens ont de la ville d’Athus, vous trouvez qu’elle est réelle ?
Elle est faussée, comme je dis, il y a eu des améliorations mais bon je peux vous dire qu’il y a quand même des clients, des vrais athusiens, qui sont nés ici, qui ne sont pas de ma génération, mais qui sont plus âgés… je peux vous dire que j’ai des clients qui ont déménagé parce qu’ils ne reconnaissent plus leur ville. Quand j’entends des gens comme ça, d’une soixantaine d’années qui attendaient leur pension avec impatience pour s’en aller. Je trouve ça triste.

Ce sont aussi beaucoup des gens qui ont connu l’époque de l’usine …
Oui aussi.

Et qu’on ne retrouvera jamais.
Ah non. Il y a la nostalgie d’une certaine époque oui mais certains avaient aussi 50 ans donc ils n’ont pas tous connu l’usine… Mais il ne faut pas toujours dire Athus, Athus… Je pense que c’est général dans beaucoup de communes… Vous allez à Arlon je pense qu’il y a des soucis, vous allez à Virton, il y en a aussi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *