Réclamation contre le Schéma de Développement Territorial (SDT)

Dans l’enquête publique relative à la révision du Schéma de Développement Territorial (SDT), la Ville d’Aubange n’est absolument pas reconnue en tant que pôle urbain transfrontalier.

Nous demandons aux aubangeois de manifester leur mécontentement auprès des membres du Collège communal en téléchargeant ici et en signant la lettre de réclamation et en relayant l’information sur Fluicity et les réseaux sociaux.
Attention, l’enquête publique se clôture le mercredi 5 décembre !

Pour en savoir plus sur le SDT et consulter l’enquête publique :
http://www.wallonie.be/fr/actualites/enquete-publique-sur-le-schema-de-developpement-territorial

Centre Culturel d’Athus : Bizar

En partenariat avec l’Administration communale de Messancy

Sa. 15 décembre – 18h30
À la salle Le Foyer
Rue des Chasseurs Ardennais 18
6780 Messancy
Spectacle – Dès 4 ans

Un spectacle pour tous, ludique et musical, une chorégraphie surréaliste avec peu de mots, pleine de surprises bizarres auditives et visuelles, une histoire qui balaie les préjugés. Le tout assaisonné de l’univers poétique de Pat Van Hemelrijck.

Ça se passe chez une petite dame bizarre. Elle voyage dans son appartement, entre ses tableaux, ses meubles et son increvable télévision. Elle se promène en vélo d’appartement et danse au son de son armoire musicale.

Ses tiroirs débordent d’un fatras d’objets dont elle ne se sépare pas car ils ont le pouvoir de l’emmener partout. Ils sont vivants et lui tiennent compagnie. Mais parfois les objets lui résistent et ça l’énerve… C’est ainsi que débarque dans son univers un jeune réparateur. Il ouvre les armoires, branche les prises mais rien ne se passe selon sa logique!

Théâtre des 4 mains
www.theatre4mains.be

Mise en scène : Marie-Odile Dupuis
Distribution : Kristin Arras en alternance avec Peggy De Landtsheer, Marc Weiss en alternance avec Jérôme Poncin.

Dans le cadre du projet
« Noël au théâtre »

Adultes : 8€ / – de 12 ans: 4€ / Art. 27: 1,25€

https://www.ccathus.be/activites.php#24

Offre d’emploi : maître-nageur sauveteur (H/F)

La Ville d’Aubange procède au recrutement d’un maître-nageur sauveteur à temps plein à titre contractuel (H/F) – niveau D4/B1 – pour les centres sportifs de la Ville d’Aubange. Les candidatures doivent être rentrées pour le 17 décembre 2018 au plus tard.

Offre d’emploi

Taxi à moitié prix avec les chèques BackSafe

Selon une étude de l’AWSR, seul un tiers des jeunes Wallons choisissent systématiquement un BOB avant une sortie et 1 jeune sur 14 ne le fait jamais ! A la veille des nombreux événements de fin d’année (fêtes patronales, Saint-Nicolas, réveillon…), l’AWSR rappelle qu’en Wallonie, les jeunes âgés entre 16 et 30 ans peuvent bénéficier d’une réduction de 50% sur leur course en taxi en payant avec des chèques BackSafe !

Minimum 1 accident corporel sur 6 est lié à l’alcool

En 2017 en Wallonie, 15% des conducteurs testés après un accident corporel (1 sur 6) étaient positifs à l’alcool. Ce pourcentage augmente même à plus de 17% si on s’intéresse uniquement à la tranche d’âge des 18-30 ans ! Ces pourcentages sont sous-estimés étant donné que tous les conducteurs ne sont pas testés et que les tests ne sont pas spécifiquement réalisés lorsque la probabilité que les conducteurs rentrent d’une soirée arrosée est plus importante. Les nuits de week-end, par exemple, 1 conducteur testé sur 2 est positif à l’alcool !

Prévoir un BOB, pas toujours automatique

Selon une récente étude de l’AWSR, seuls 32% des jeunes âgés entre 18 et 30 ans décident systématiquement qui prendra le volant pour rentrer avant une sortie. Il est par ailleurs inquiétant de constater qu’un jeune conducteur sur 14 (7%) ne prévoit jamais un BOB à l’avance !

Boire ou conduire… Certains ne choisissent pas !

Parmi les jeunes wallons interrogés par l’AWSR : 58% ne boivent pas d’alcool quand ils sortent s’ils doivent conduire et 25% déclarent limiter leur consommation d’alcool à la limite légale. Cependant, 17% des jeunes Wallons déclarent boire plus que de raison alors qu’ils doivent rentrer en voiture et 3% ne se fixent aucune limite !

Peur du contrôle ?

La majorité des jeunes Wallons (âgés entre 18 et 30 ans), considèrent que le risque de devoir se soumettre à un contrôle d’alcoolémie est relativement faible. 47% estiment en effet qu’ils n’ont qu’une très petite chance de devoir souffler et 24% une petite chance.

Un conducteur qui conduit sous l’influence d’alcool risque un retrait de permis, une amende de minimum 179 euros qui peut aller jusqu’à 16.000 euros et une déchéance du droit de conduire selon la gravité de l’infraction et les poursuites qui sont décidées au niveau du Parquet. Lors de la campagne BOB de l’hiver dernier, près de 1.000 conducteurs wallons s’étaient vu retirer leur permis de conduire suite à un contrôle d’alcoolémie.

Les chèques taxi BackSafe

Pour éviter ces comportements risqués de la part des jeunes conducteurs, l’AWSR leur « offre » un BOB à moitié prix avec les chèques taxi BackSafe ! Ces chèques peuvent être utilisés par les jeunes Wallons (âgés entre 16 et 30 ans) pour rentrer en taxi de jeudi à dimanche entre 23h et 6h, au départ de la Wallonie. 10 villes participent au projet pilote : Spa, Waterloo, Louvain-la-Neuve, Liège, Charleroi, Mons, Verviers, Namur, Tournai et Arlon.

Le principe est simple : un chèque vaut 5 euros mais ne coûte que 2,50 euros à son utilisateur. Plusieurs chèques peuvent être utilisés pour payer une course et le taxi peut être partagé à plusieurs. 25 compagnies de taxi sont partenaires du projet. Les chèques peuvent être commandés via le site de l’AWSR.

Un jeune sur 3 trouve le taxi trop cher

Selon une étude de l’AWSR, un jeune sur 3 ne prend pas le taxi car il juge le prix trop cher. Le taxi se profile pourtant comme une alternative intéressante pour rentrer en sécurité. Principalement parce qu’il convient autant aux fêtards qui ont pensé à leur retour à l’avance qu’à ceux qui ont « dérapé » pendant la soirée et qui ne peuvent plus prendre le volant pour rentrer. Mais également parce que les taxis circulent pendant la nuit et ont des horaires très flexibles.

Réveillon du Nouvel An

Les chèques taxi peuvent uniquement être utilisés les nuits de jeudi à samedi. Cependant, une exception est prévue pour le réveillon de la Saint-Sylvestre. Il sera donc possible de payer une course en taxi avec les chèques BackSafe le 31 décembre à partir de 23h jusqu’au 1er janvier 6h.

Projet pilote

Les chèques taxi BackSafe ont été lancés dans le cadre d‘un projet-pilote mené par l’AWSR, en collaboration avec le Groupement national des entreprises de taxis (GTL). 10.000 chèques ont été mis en vente au mois de juin dernier. A ce jour, l’AWSR en a vendu plus de 3.500.

Une évaluation du projet sera réalisée en 2019. Si elle s’avère positive, les chèques taxi BackSafe pourraient être disponibles de manière permanente.

Pour Carlo DI ANTONIO, le Ministre wallon de la Sécurité routière : les chèques-taxi Backsafe sont une solution concrète pour rentrer sain et sauf ! En utilisant ces chèques, les jeunes ne paient que 50% du prix de la course. L’autre partie est payée par la Wallonie. Ce projet-pilote complète un dispositif plus large que la Wallonie met actuellement en place pour réduire le nombre d’accidents impliquant des jeunes conducteurs ayant bu et/ou consommé d’autres substances. Le label BackSafe qui est déployé dans les évènements festifs en est un autre exemple. La prévention et la répression en matière de conduite sous influence sont indispensables pour que la fête ne tourne plus court pour les adultes de demain et leurs familles !

Offre de formation Forem : auxiliaire de ménage dans le cadre des titres services

Critères d’accès :

  • Etre inscrit comme demandeur d’emploi
  • Savoir lire et comprendre les consignes simples

Contenu :

  • Statut de l’auxiliaire de ménage
  • Techniques de lessivage, repassage, nettoyage
  • Attitude au travail et faculté d’adaptation

Sélection : 14 décembre 2018
Formation : 7 janvier au 8 mars 2019 à Libramont
Horaire : 100 heures à raison de 2 jours/semaine

Renseignements et inscription :
 
Le Forem Luxembourg
Service Clientèle
061/28.02.60

Seconde bourse aux jouets

Vu le succès de la journée du 17 novembre dernier, mais vu également la quantité de jeux encore à disposition, la Maison Croix-Rouge Aubange-Messancy organise une seconde bourse aux jouets le 1er décembre de 10h à 12h à Bellevue (39 avenue de la Libération, Athus). Si les jouets sont de seconde main, ils ont tous été triés et sont en excellent état.

Avis – séance de Conseil communal du 3 décembre 2018

LE CONSEIL COMMUNAL
Se réunira le 03 DÉCEMBRE 2018 à 19 heures 30′
En la salle du Conseil de l’Hôtel de Ville, rue Haute 22 à ATHUS

L’ordre du jour de la séance est fixé comme suit :

SÉANCE PUBLIQUE :

  1. Communication relative à la validation des élections communales.
  2. Examen des conditions d’éligibilité et des incompatibilités.
  3. Prestation de serment.
  4. Prise d’acte des désistements en vertu de l’article L1122-4 du CDLD.
  5. Examen des conditions d’éligibilité et des incompatibilités des suppléants remplaçant les élus s’étant désistés.
  6. Prestation de serment des suppléants remplaçant les élus s’étant désistés.
  7. Approbation du pacte de majorité.
  8. Prestation de serment des membres du Collège communal.
  9. Election des conseillers de l’action sociale.
  10. Election des conseillers de police
  11. Adoption d’un tableau de préséance.
  12. Approbation du procès-verbal de la séance de Conseil du 08 novembre 2018.

Arrêté de validation des élections

Le Gouverneur de la province de Luxembourg, Olivier SCHMITZ, a validé les élections communales d’AUBANGE lors de sa séance publique le 16 novembre 2018. Vous trouverez ci-joint l’arrêté de validation des élections.

En ce qui concerne l’accusation principale portant sur la problématique des urnes, le Gouverneur dédouane le personnel communal de toute faute.

En effet, il souligne que les communes sont tenues d’assurer une aide logistique pour assurer le transport des urnes des bureaux de vote vers les bureaux de dépouillement, même s’il est préférable que le transport des urnes soit assuré par le président du bureau de vote. Le vade-mecum contenant les instructions à destination des communes l’énonce clairement.

Il n’est dès lors pas anormal que les employés de l’administration communale en charge de ce transport des urnes soient en possession des clés des cadenas, les urnes devant être ouvertes pour pouvoir procéder au dépouillement.

Il n’y a en outre rien d’anormal à ce que les urnes soient fermées par de simples cadenas : il s’agit là d’un moyen communément utilisé pour sceller les urnes et qui est prévu dans le vade-mecum.

Il rappelle par ailleurs, concernant la formation prévue aux articles L4125-10 §2 et L4125-14 §2 du Code wallon de la démocratie locale et de la décentralisation, que cette formation est dispensée par le président du bureau de canton aux présidents des bureaux de vote et aux présidents des bureaux de dépouillement et qu’elle est facultative. L’absence de formation des présidents des bureaux de vote et des présidents des bureaux de dépouillement ne constitue dès lors pas une irrégularité.

Mobilité : rues de la Comtesse et des Sept Fontaines

Nous vous informons que l’Entreprise TRAGESOM procède à des travaux de création et de rénovation de trottoir dans l’entièreté des rues de la Comtesse et des Sept Fontaines Battincourt. De ce fait, la circulation des véhicules à moteur sera régulée par demi-chaussée par le biais de feux tricolores et sera limitée à 30 km/h dans l’entièreté des rues de la Comtesse et des Sept Fontaines, du 23 novembre au 21 décembre 2018.

Arrêté de Police

Le Centre Culturel d’Athus : Le Brio

Ve. 7 décembre – 20h15

Neïla Salah a grandi à Créteil et rêve de devenir avocate. Inscrite à la grande université parisienne d’Assas, elle se confronte dès le premier jour à Pierre Mazard, professeur connu pour ses provocations et ses dérapages. Pour se racheter une conduite, ce dernier accepte de préparer Neïla au prestigieux concours d’éloquence. À la fois cynique et exigeant, Pierre pourrait devenir le mentor dont elle a besoin… Encore faut-il qu’ils parviennent tous les deux à dépasser leurs préjugés.

«Voici un film qui fait du bien. Parce qu’il affronte avec générosité des sujets sensibles comme l’identité, le savoir, le respect, les classes sociales, la jeunesse qui se botte le cul et celle qui glande… sans prendre personne de haut.»
Fabienne Bradfer – Le Soir

Comédie dramatique française d’Yvan Attal – 2017
Avec Daniel Auteuil, Camélia Jordana, Yasin Houicha…

Dans le cadre du projet
« Fêtons la langue française »

Entrée: 4€ / Étudiants: 2€ / Art. 27: 1,25€

https://www.ccathus.be/activites.php#8