Campagne de sécurité routière – Siège-auto

En Wallonie, seul un enfant sur 4 est correctement attaché et transporté dans un siège adapté à son poids et à sa taille. Pire encore : 1 enfant sur 10 n’est pas du tout attaché !

LAWSR lance une nouvelle campagne de sensibilisation. Objectif : aider les parents à transporter leur enfant en toute sécurité en voiture !

Conducteur attaché = passagers attachés
Les enfants sont fortement influencés par l’exemple donné par les adultes.
On observe par conséquent une proportion plus importante d’enfants bien attachés lorsque le conducteur a lui-même bouclé sa ceinture ! Les parents peuvent donc jouer un rôle important dans l’éducation à la sécurité routière de leurs enfants en s’efforçant de donner le bon exemple. Cela vaut d’ailleurs pour bon nombre de comportements safe sur la route.

Pourquoi les enfants sont-ils «mal» attachés?
Lorsque les parents sont confrontés à la mauvaise installation de leur enfant, ils l’expliquent en général en évoquant : l’inattention ou le manque de temps, l’enfant qui s’attache lui-même ou ne se laisse pas faire et enfin, le fait de ne pas disposer d’informations suffisantes pour installer correctement le siège-auto.

Quels sont les risques?
Lorsque l’enfant n’est pas bien ou pas du tout attaché, le risque de lésions graves et même
mortelles augmente considérablement. Ainsi, un harnais mal serré ou une ceinture dans le dos ou sous le bras peut avoir de sérieuses conséquences en cas de freinage violent ou de collision : coup du lapin, graves lésions abdominales, etc. On constate que c’est pour les trajets courts (inférieurs à 10km) et habituels que le pourcentage d’enfants attachés correctement dans le siège approprié est le plus faible. Or, en cas de collision à une vitesse de 30km/h par exemple,
un enfant non attaché de 15 kilos se transforme en un projectile de 120 kilos!

La nouvelle campagne de l’AWSR rappelle aux conducteurs de toujours s’assurer que les enfants qu’ils transportent sont installés dans un siège adapté à leur taille et à leur poids, mais également qu’ils sont correctement attachés dans ce dernier.
Toutes les informations pratiques concernant les sièges-autos ainsi que les réponses aux questions les plus fréquemment posées sur le sujet sont disponibles ICI.
L’AWSR édite également une brochure «Sécurité en voiture» qui reprend toutes les informations utiles au sujet des siège-autos. Cette dernière est distribuée aux futures mamans, notamment par l’ONE et est téléchargeable via ce lien.

Bon à savoir
  • Que dit la loi?
    «Les enfants de moins de 18 ans qui mesurent moins d’1,35m doivent être transportés dans un dispositif de retenue pour enfants qui leur est adapté». En cas d’infraction, une amende de 174€ est prévue.
  • R44/04, i-Size… Quelle est la bonne norme d’homologation?
    A l’heure actuelle, deux normes européennes coexistent au niveau de l’homologation des dispositifs de retenue pour enfants : la norme i-Size (appelée également R129) et la norme plus ancienne R44-04 (toujours d’actualité à ce jour). Les sièges vendus dans le commerce doivent être conformes à l’une de ces deux normes.
  • Peut-on acheter un siège d’occasion?
    Il est possible d’acheter un siège en seconde main mais il faut absolument vérifier qu’il est conforme à l’une des deux normes évoquées plus haut et veiller à disposer de la notice d’utilisation. Par ailleurs, il est essentiel de se renseigner sur l’historique du siège. Comme pour les casques moto, si ce dernier a déjà été soumis à un choc suite à un accident de la route, il peut présenter des microfissures invisibles à l’œil nu mais qui remettent en cause son efficacité et il ne peut donc plus être utilisé !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *