Qui décide de la démolition de la gare d’Athus ? Etat de la question.

Photo de la gare d’Athus de Michaël LATRAN

A la suite de la question du conseiller communal ECOLO Patrick HANFF sur la possible démolition de la gare d’ATHUS, le journal L’Avenir du Luxembourg a publié un article succinct relatant les échanges de ce lundi 19 décembre 2016.

Nous souhaitions faire le point de la situation afin de préciser les éléments rapportés qui peuvent être mal interprétés en raison de l’incomplétude de l’information.

Cela fait maintenant presque 10 ans que la Commune interpelle la SNCB sur l’état de délabrement de la gare d’Athus.

En 2009, la Commune adressait un courrier à la SNCB afin de se plaindre du mauvais état de la gare. 2009.10.30 SNCB Holding

A cette suite, le Député-Bourgmestre Josy ARENS interpellait le Ministre VANACKERE des infrastructures sur des travaux qui seraient prévus par la SNCB à l’horizon 2012-2013.  2009.10.19 q ARENS commission infrastructure

La SNCB ne fit rien de ce qui était promis.

Dans le cadre du projet de rénovation urbaine, la fiche 2 – entrée nord  prévoyait une revalorisation de la gare. Sur cette base, des discussions ont été entamées alors que la SNCB souhaitait développer un projet immobilier. Fiche 2

Des discussions furent entreprises et une orientation favorable à une acquisition par la Commune avait été envisagée.

Des délibérations eurent lieu sur le principe de l’acquisition en séance de Conseil communal le 17 novembre 2014 et le 22 décembre 2014.

http://www.tvlux.be/video/info/societe/aubange-la-commune-veut-racheter-la-gare-d-cathus_17808.html

A cette deuxième séance et après discussion, le Conseil communal décida le principe de procéder à l’acquisition du bâtiment pour un montant de 92.000 euros. 2014 10 27 – signé – SNCB – Proposition Achat bâtiment Gare – ETh005  2015 01 21 – Gare transmission EC conseil acquisition – courrier 2015 01 21 – annexe courrier – 2014 12 22 – EC Conseil acquisition Gare

Le but recherché par la Commune d’AUBANGE était d’y restaurer une salle pour les voyageurs ainsi que des commerces qui se prêtent bien aux navetteurs (kiosque à journaux, cafétaria, snack sandwicherie, …). L’idée était de pouvoir amortir les investissements (au moins en partie) en organisant des “marchés de concession” pour ces commerces. Des contacts avaient d’ailleurs été pris avec l’Agence de Développement Local (l’ADL AUBANGE)  sur le sujet.

Cependant, par la suite, la SNCB change d’orientation car elle constate une forte augmentation du nombre de navetteurs sur la gare d’Athus qui a triplé en l’espace de 3 ans entre 2012 et 2015.

La SNCB regagne d’intérêt pour la gare d’Athus et ne souhaite plus vendre le bâtiment à la Commune et propose un “bail emphytéotique” !

Comme la Commune souhaitait pouvoir percevoir une recette via les commerces, la SNCB revendique de percevoir un “canon” pour le bail emphytéotique.

Il était difficilement concevable pour la Commune de devoir payer un canon pour être autorisé à assumer une carence de la SNCB.

Cela était d’autant plus difficilement concevable que l’investissement à prévoir sur fonds propres communal était conséquent en raison du très mauvais état du bâtiment (un minimum de 1.500.000 euros).

Dans ces conditions, la Commune a fait part à la SNCB de son renoncement à l’acquisition !

Dans le cadre du projet immobilier de la SNCB et de la rénovation urbaine, un “masterplan” a été développé par EUROGARE (bureau d’étude du groupe SNCB). Après le renoncement de la Commune et en concertation avec elle, la SNCB a privilégié la démolition et la construction d’un nouvel outil qui serait moins couteux, plus adapté et plus moderne. Cette orientation concertée se base donc principalement sur le diagnostic de l’état du bâtiment et le coût disproportionné à prévoir pour sa rénovation.

A cette suite, l’autorité communale a interpellé les Ministre Jacqueline GALAND et François BELLOT en y associant le Ministre François BAUSCH à de nombreuses reprises. L’administrateur délégué JO CORNU avait également été interpellé.

Le sujet de la gare d’ATHUS constitue donc une préoccupation majeure de l’autorité communale depuis longtemps !

La Commune est limitée dans son action par le fait que la SNCB est propriétaire de ce bâtiment.

Le Ministre François BELLOT nous assure qu’il y accorde son attention. Un nouveau courrier avec l’ensemble des éléments évoqués est adressé ce jour à la nouvelle CEO, Sophie DUTORDOIR sur cet enjeu de la plus grande importance ainsi que sur le problème de la tarification pour les gares d’AUBANGE et de HALANZY.

2016.09.09 Ministre SNCB 2016.08.11 121851 2016.07.11 Ministre BELLOT 2016.06.28 Ministre BELLOT 2016.06.16 réponse BELLOT 2016.05.02 BELLOT 2016.12.22 Dutordoir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *