Avis aux frontaliers

La Commune d’Aubange porte à l’attention des nombreux frontaliers résidant sur notre commune que, comme décidé par le Collège des bourgmestre et échevins de Käerjeng, la route de Guerlange à Clemency sera barrée à toute circulation ce 17 janvier 2017.

Veuillez trouver ci-dessous l’avis de la Commune luxembourgeoise :

A V I S

Il est porté à la connaissance du public que par décision N°  du 13 janvier 2017, notre Collège des bourgmestre et échevins a édicté un règlement temporaire de circulation dans la «rue de Guerlange» à Clemency.

 Art.1 : Le 17 janvier 2017, la circulation dans la rue de Guerlange à Clemency sera réglée comme suit:

Route barrée à toute circulation

1) Route barrée C, 2a

Art.2: Les infractions aux dispositions du présent règlement seront punies conformément à l’article 7 modifiée de la loi du 14 février 1955 concernant la réglementation de la circulation sur toutes les voies publiques.

Bascharage, le 13 janvier 2017
Le Collège des bourgmestre et échevins
Michel WOLTER
Josée-Anne SIEBENALER-THILL
Jeannot JEANPAUL
Richard STURM

Point Vert ADEPS à Halanzy

Tous les ans, le club « Les Cyclos du Sud » organise un Point Vert ADEPS. Cette année, celui-ci aura lieu le 29 janvier au départ de l’Hôtel de Ville d’Halanzy, à la Grand Place. Le secrétariat accueillera les participants dès 7h30 et jusqu’à 17h. Des parcours de 5, 10, 15 ou 20 km sont proposés et les marcheurs pourront profiter d’une restauration à l’arrivée. La participation est libre et gratuite.

Une nouvelle salle pour le Collège communal

Depuis quelques mois, les ouvriers communaux s’attèlent à la rénovation du grenier de l’Hôtel de ville d’Athus. Celui-ci se voudra moins énergivore, mais il remplira également de nouvelles fonctions puisqu’une salle du Collège y sera aménagée. Celle-ci sera « plus adaptée aux besoins des échevins, plus ergonomique que le lieu actuellement occupé par les membres du Collège et tout le côté multimédia sera repensé. On essaie de prendre en compte les besoins des échevins en leur créant un lieu convivial de travail » explique Pénélope Escarmelle, architecte spécialisée en patrimoine public et responsable du service travaux. Concrètement, on y retrouvera une salle de réunion, un bureau des échevins, une zone salon/lecture et un hall d’attente. Les travaux comprennent l’isolation thermique de l’ensemble du grenier (sol, toiture et murs), l’isolation acoustique du plancher, l’ensemble des finitions intérieures, le câblage informatique et électrique, l’acquisition de nouveaux mobiliers, etc.

Ce projet, comme énoncé précédemment, a été étudié de manière à présenter la meilleure isolation thermique. Une action résolument tournée vers l’objectif des -20% d’émissions de CO2 d’ici 2020 (Convention des Maires) mais également un moyen d’obtenir une subvention UREBA. En effet, cette dernière est octroyée aux organismes qui souhaitent réduire la consommation énergétique de leurs bâtiments. Une pierre deux coups pour la Commune d’Aubange !

Interdiction des sacs plastiques en Wallonie

L’interdiction d’utiliser des sacs de caisse en plastique à usage unique, qu’ils soient gratuits ou payants, est entrée en vigueur en Wallonie le 1er décembre 2016. Mais quelles sont les raisons et modalités de cette mesure ? Pour répondre à toutes vos interrogations, la Commune d’Aubange vous transmet les informations reçues par le Ministre de l’Environnement au Gouvernement wallon, Monsieur Carlo Di Antonio.

Pour rappel, l’interdiction des sacs de caisse en plastique léger a été adoptée le 21 avril 2016 par le Gouvernement wallon à son initiative. Par « sac de caisse », on entend celui utilisé pour regrouper et transporter les achats lors du passage à la caisse quel que soit le type de commerce et le lieu de la vente. Sera considéré comme léger, celui dont l’épaisseur est inférieure à 50 microns. L’interdiction vise l’utilisation de sacs en plastique tant par le commerçant lorsqu’il emballe lui-même les achats que par le client.

Pourquoi cette mesure ?

L’impact environnemental de l’usage des sacs en plastique n’est plus à démontrer. Les « mers » de plastique formées par les courants marins témoignent de ce désastre écologique comme la présence des sacs dans les déchets sauvages ramassés en Wallonie.

« Une seconde pour fabriquer un sac plastique. 20 minutes d’utilisation. Des décennies de pollution. Voilà qui résume la raison d’être de cette mesure » du Ministre wallon de l’Environnement.

Les autres sacs ?

Les sacs autres que ceux de caisse seront également visés par une interdiction, par exemple les sacs utilisés pour emballer les fruits et légumes ou les denrées humides au point de vente, qu’ils soient gratuits ou payants. Les modalités d’entrée en vigueur et les alternatives seront fixées à l’issue de la consultation en cours avec le secteur du commerce.

Les alternatives ?

Lorsqu’un conditionnement est nécessaire, les sacs en tissu ou en papier, les cartons, le traditionnel panier ou cabas, les bacs et paniers en plastique réutilisables conçus pour et destinés à être utilisés de nombreuses fois, le sac  à dos, … sont autant d’alternatives aux sacs de caisse à usage unique.

Limiter la consommation de sacs en plastique, et par là-même la production de déchets plastiques et la présence de déchets plastiques dans les déchets sauvages sont les objectifs de cette mesure.

Plus d’informations et de conseils sur le site http://moinsdedechets.wallonie.be/
Retrouvez également la Foire aux questions