News Aubange

L'actualité de l'Administration Communale d'Aubange

Offre d’emploi CPAS – Infirmier en chef

Le CPAS de la Ville d’Aubange procède à l’engagement d’un infirmier en chef (H/F) – à titre contractuel – à temps plein – niveau B4.1

Le dossier de candidature est à adresser au service du personnel de la Ville d’Aubange, soit par courrier sous pli recommandé  (rue Haute, 22 à 6791 ATHUS), soit à déposer personnellement contre accusé de réception (rue Haute, 38 à 6791 ATHUS), soit par mail à job@aubange.be au plus tard pour le le 25/09/20.

Description de l’offre

Offre d’emploi CPAS – Aides-soigants

Le CPAS d’Aubange procède à la constitution d’une réserve de recrutement d’aides-soignants (H/F) – à temps partiel – à titre contractuel – Niveau D2.

Le dossier de candidature est à adresser au service du personnel de la Ville d’Aubange, soit par courrier sous pli recommandé  (rue Haute, 22 à 6791 ATHUS), soit à déposer personnellement contre accusé de réception (rue Haute, 38 à 6791 ATHUS), soit par mail à job@aubange.be au plus tard pour le le 25/09/20.

Description de l’offre

Enquête publique – Permis d’environnement IDELUX

Chers citoyens,

Si vous le souhaitez, vous pouvez prendre connaissance de l’avis d’enquête publique, ainsi que les autres documents qui s’y rapportent, concernant la demande d’Idelux Environnement pour maintenir en activité le parc à conteneurs d’Aubange.

L’enquête sera ouverte le 01/09/20 et clôturée le 15/09/20.
Le dossier peut être consulté durant la période de l’enquête au Service Urbanisme, rue Haute n°22 à Athus, du lundi au vendredi de 8h30 à 12h.

Avis d’enquête publique

Budget participatif – Les résultats


Les votes concernant les projets du budget participatif 2020 sont clôturés.

Nous sommes ravis et très heureux de l’engouement que les projets ont suscité . En effet, nous avons récolté 1191 votes au total.

 

Une analyse a été effectuée hier par l’équipe Fluicity afin de supprimer les doublons. C’est pour cette raison que les résultats que vous avez pu constater lundi ne sont peut être pas ceux-ci-dessous.

  • Création d’un potager participatif et solidaire : 357 votes
  • Création d’un terrain de loisirs et rénovation de l’abreuvoir à Aix/Cloie : 289 votes
  • Amélioration du skatepark à Halanzy : 281 votes
  • Installation de cendriers à mégots à Athus : 161 votes
  • Achat d’équipement musical pour les évènements organisés par les associations du village de Rachecourt : 103 votes

Vous pouvez retrouver le descriptif de chaque projet >> ICI <<

Pour cette année, tous les votes, même ceux de personnes ayant affirmé ne pas habiter la commune d’Aubange, on tété pris en compte. En effet, nous ne disposons pas d’un moyen de contrôle pour le moment. L’année prochaine, l’application Itsme sera intégrée à Fluicity et rendra les votes plus officiels.

Le choix final revient au Conseil Communal, dont la séance est prévue le lundi 07/09 ; une nouvelle communication sera partagée ensuite.

Merci aux candidats qui ont soumis leurs idées et aux personnes ayant voté sur la plateforme.

Rendez-vous l’année prochaine pour de nouveaux projets !

Obligation scolaire

Nouveauté de la rentrée scolaire de septembre 2020 :
“l’obligation scolaire commencera à 5 ans”
(et se terminera toujours à l’âge de 18 ans)

La scolarité, un droit fondamental

Le droit à l’instruction est un droit fondamental consacré non seulement par la Constitution belge en son article 24, mais également par différents textes internationaux. Ainsi, la Convention du 20 novembre 1989 relative aux droits de l’enfant, ratifiée par la Belgique en 1991, prévoit en son article 28 que les États parties reconnaissent le droit de l’enfant à l’éducation.

En plus d’être un droit, l’instruction d’un mineur est une obligation qui incombe à chaque parent ou personne investie de l’autorité parentale.

En Belgique

L’obligation scolaire porte sur tous les mineurs en âge d’obligation scolaire, domiciliés ou résidant sur le territoire belge, et ce sans distinction de statut. Elle commence avec l’année scolaire qui prend cours dans l’année civile durant laquelle l’enfant atteint l’âge de 5 ans et se termine à la fin de l’année scolaire dans l’année civile au cours de laquelle il atteint l’âge de 18 ans.

Pourquoi l’âge de l’obligation scolaire a-t-il été abaissé ?

Car la fréquentation de l’enseignement maternel est un facteur de réussite pour l’enseignement primaire et qu’il existe une corrélation entre le nombre d’années passées dans l’éducation préscolaire et les résultats scolaires ultérieurs.

La fréquentation de l’enseignement dès la maternelle permet ainsi à tous les enfants d’avoir disposé d’au moins d’une année pour s’intégrer dans un milieu social autre que le milieu familial. Cela permet aussi aux enfants de se familiariser avec l’environnement scolaire avant d’entamer l’enseignement primaire.

De plus, cette nouvelle législation vise à faire de l’école un véritable ascenseur social en s’imposant comme un instrument de lutte contre les inégalités et discriminations dont sont victimes les enfants dès leur naissance.

Pour trouver des places disponibles dans une école maternelle organisée ou subventionnée par la Fédération Wallonie-Bruxelles, consultez le site http://www.placesecolesmaternellesetprimaires.cfwb.be .

Un dépliant d’information ainsi qu’une affiche ont été réalisés à cet égard : Obligation scolaire à 5 ans – affiche et dépliant

Comment respecter l’obligation scolaire ?

Il existe plusieurs manières de respecter l’obligation scolaire :

  • S’inscrire dans une école de la Fédération Wallonie-Bruxelles ou de la Communauté flamande ou de la Communauté germanophone (Ostbelgien) ;
  • S’inscrire dans une école qui n’est pas organisée ou subventionnée par l’une des 3 Communautés de Belgique mais dont l’enseignement est reconnu (ex : école située sur le territoire d’un État limitrophe à la Belgique, écoles européennes, écoles internationales, SHAPE, etc.) ; Dans ce cas, il faut en informer le Service du Droit à l’instruction au plus tard le 5 septembre ;
  • S’inscrire dans un Institut ou Service de formation pour les petites et moyennes entreprises (IFAPME https://www.ifapme.be / SFPME https://www.efp.be):
  • S’inscrire dans une école privée en ayant envoyé une déclaration d’enseignement à domicile au Service de l’enseignement à domicile au plus tard le 5 septembre. Pour plus d’informations, consultez la page L’enseignement à domicile et assimilé
  • Suivre un enseignement à domicile en ayant envoyé une déclaration d’enseignement à domicile au Service de l’enseignement à domicile au plus tard le 5 septembre. Pour plus d’informations, consultez la page L’enseignement à domicile et assimilé

Je suis inscrit dans une école de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Dois-je y aller tous les jours ?

L’obligation scolaire est à temps plein jusque l’âge de 15 ans si tu as suivi au moins les 2 premières années de l’enseignement secondaire de plein exercice.

Par contre, si tu n’as pas suivi les 2 premières années de l’enseignement secondaire de plein exercice, alors tu es soumis à l’obligation scolaire à temps plein jusque l’âge de 16 ans.

Après cette période d’obligation scolaire à temps plein, une période d’obligation scolaire à temps partiel est permise jusque 18 ans. On vous explique plus bas dans la page en quoi consiste l’obligation scolaire à temps partiel.

Lorsque l’obligation scolaire est à temps plein, tu dois fréquenter l’école régulièrement. Cela signifie que tu dois être présent en classe tous les jours. Si tu t’absentes, un justificatif doit alors être transmis à l’école, soit le lendemain de l’absence si elle ne dépasse pas 3 jours, soit le 4ème jour d’absence si celle-ci dépasse 3 jours.

Si tu ne remets aucun justificatif à ton l’école dans les délais, tes absences sont considérées comme injustifiées et l’école se doit d’en informer le Service du Droit à l’instruction. On vous explique plus bas dans la page quelles sont les missions de ce service.

Que veut dire l’obligation scolaire à temps partiel ?

Cela veut dire que le mineur peut s’inscrire dans un type d’enseignement qui propose de combiner la formation générale et la pratique professionnelle. Il s’agit d’un enseignement alternatif à l’enseignement traditionnel de plein exercice. Pour ce faire, le mineur doit donc s’inscrire dans une des filières suivantes:

  • dans l’enseignement secondaire en alternance (pour plus d’informations consultez la page L’enseignement en alternance)
  • à une formation en alternance organisée par l’Institut wallon de formation en alternance et des indépendants et des petites et moyennes entreprises (IFAPME https://www.ifapme.be) ou le Service formation petites et moyennes entreprises créé au sein des services de la Commission communautaire française (SFPME https://www.efp.be) ;

Si vous souhaitez des informations supplémentaires concernant l’obligation scolaire, consultez la page Contrôle de l’obligation scolaire.

Contacts

Pour des questions relatives à l’obligation scolaire:

Le Service du Droit à l’instruction
Adresse: Rue Adolphe Lavallée 1 – 1080 Bruxelles

Tél: 02 690 84 38
E-mail: obsi@cfwb.be

Pour des questions relatives à l’inscription dans une école organisée ou subventionnée par la FWB ou si vous rencontrez des problèmes lors d’une inscription dans une école:

Service des inscriptions et de l’assistance aux établissements scolaires
Adresse: Rue Adolphe Lavallée 1 – 1080 Bruxelles

Montante Sabrina: 02 690 8497 (de 14h00 à 16h30) ou sabrina.montante@cfwb.be
Rusura Arlette: 02 690 8893 (de 14h00 à 16h30) ou  arlette.rusura@cfwb.be

Pour des questions relatives à l’inscription à l’enseignement à domicile ou dans une école privée:

Service de l’Enseignement à Domicile
Adresse: Rue Adolphe Lavallée, 1 – 1080 Bruxelles
Tél: 02 690 86 90
E-mail: edep@cfwb.be

Cadre légal

Distribution de pack “écoles”

✏️?? Aujourd’hui, le service cohésion sociale de la Ville d’Aubange, en collaboration avec la Croix Rouge, a distribué gratuitement des packs « école » à 70 enfants issus de familles défavorisées, bénéficiaires du CPAS.

Les élèves de maternelle, primaire ou secondaire ont reçu un sac et du matériel scolaire.

Les cartables ont été offerts par le Cora Messancy et les fournitures achetées grâce à un don de la table ronde 106 d’Aubange.

Merci pour eux !

Manifestations – Confettis


Chers citoyens,

Petit rappel de la législation en vigueur concernant le lancé de confettis et autres serpentins :

Règlement Général de Police – Section 3ème – Festivités

Article 3.3.4
Il est interdit de jeter des confettis et des serpentins sur la voie publique, sauf les jours de carnaval ou de fête
particulière où ce type d’activité festive est dûment autorisé préalablement par l’autorité communale.

Dans le cadre d’un mariage, renseignez-vous préalablement – 1 mois à l’avance – auprès de la Direction générale par mail via l’adresse college@aubange.be

Liaison Haute Tension Aubange-Esch

Procédure de demande de permis d’urbanisme pour le 2ème terne

La Ville d’Aubange a rencontré le Gestionnaire de Réseau Haute Tension ELIA dans le cadre du projet de liaison haute tension Aubange-Esch. L’objectif est de relancer les démarches légales dès que la situation sanitaire permettra de réaliser une Réunion d’Information Préalable. Cette RIP permettra au public de s’informer et d’émettre ses observations et suggestions.

En attendant cette rencontre officielle, un numéro vert gratuit (0800/18 002), ainsi qu’une adresse mail (riverains@elia.be) sont à disposition des citoyens pour toute demande de renseignement. Prenez connaissance des informations principales relatives à ce projet via la page qui lui est dédiée sur le site elia.be.

Le projet

La liaison aérienne Aubange-Esch de 220kV relie le poste haute tension d’Aubange à celui d’Esch-Sur-Alzette, au Grand-Duché de Luxembourg. L’objectif d’Elia est de régulariser le 2e terne de la liaison dont le permis a été annulé par le Conseil d’Etat.

1er terne

Le réseau industriel luxembourgeois Sotel n’est alimenté que par une seule liaison provenant de France. En cas d’incident sur cette ligne, l’industrie grand ducale pourrait donc être mise à l’arrêt. Une alimentation alternative depuis la Belgique est donc essentielle pour prendre le relais en cas de problème et ainsi garantir la sécurité d’approvisionnement de l’industrie luxembourgeoise.

2ème terne – installé en 1998 – objet de la régularisation

Il vise à garantir la sécurité d’alimentation du réseau résidentiel luxembourgeois mais il représentera également un secours mutuel entre la Belgique et le Grand-Duché de Luxembourg. Il s’agit d’un réseau de secours avec une charge sur la ligne qui est moindre.

L’ensemble des impacts environnementaux du second terne sera étudié dans l’étude des incidences environnementales qui sera réalisée par une bureau externe, agrée par la Région Wallonne, dans le cadre de la procédure, lorsque celle-ci sera relancée.

Historique

Le premier terne (circuit, soit les trois câbles du côté gauche de la liaison vers le GDL) de la liaison a été construit et mis en service en 1971. En 1998, Elia a obtenu un permis d’urbanisme pour la pose du deuxième terne sur la ligne construite en 1971. Suite à un recours, le Conseil d’Etat a annulé en 2008 le permis d’urbanisme du deuxième terne, en indiquant que l’utilité publique du projet n’était pas suffisamment motivée dans la demande de permis d’urbanisme de l’époque. Ce second terne de la ligne était par ailleurs déjà construit et exploité lors de l’annulation du permis qui s’y référait.

En 2009, un complément de dossier a été introduit par Elia auprès des autorités compétentes afin de motiver l’utilité publique et ainsi régulariser la situation. Conformément aux dispositions du Cwatup en vigueur à l’époque, une enquête publique avait été organisée fin 2009 dans les communes concernées. Néanmoins, depuis lors, aucune décision n’a été prise par l’autorité compétente et le délai raisonnable doit ainsi être considéré comme aujourd’hui dépassé. C’est la raison pour laquelle Elia souhaite enclencher une nouvelle procédure de demande de permis d’urbanisme concernant le deuxième terne. Lors de cette procédure, les alternatives raisonnables à la demande de régularisation de ce deuxième terne seront étudiées au regard de leurs incidences sur l’environnement.

Il est important de noter par ailleurs que les pylônes et le premier terne (circuit) de cette liaison construite en 1971 sont en ordre juridiquement, et que la liaison dans son ensemble fait l’objet d’une déclaration d’utilité publique et d’une permission de voirie en bonne et due forme.

Planning

La volonté d’Elia est de débuter la procédure de nouvelle demande de permis d’urbanisme dans les prochains mois, si la situation sanitaire le permet. Les étapes préparatoires de cette procédure sont en cours et ce, en concertation avec les autorités locales et régionales compétentes.

A venir :

  • Réunion d’information préalable avec les citoyens des deux communes pour expliquer le projet, présenter le terne, présenter le bureau d’étude, écouter les questions et propositions des citoyens (alternatives, recommandations raisonnables) ;
  • Etude d’incidences réalisée par le bureau indépendant (BGS + Isep) – 6 mois/1 an ;
  • Présentation des conclusions des résultats aux Collèges communaux et aux citoyens ;
  • Introduction de la demande de permis d’urbanisme ;
  • Décision permis.

Grain de beauté : une émergence d’art urbain pour Athus

Tout a débuté avec un appel à la population d’Aubange lancé par l’Agence de Développement Local (ADL) en octobre 2019. Celui-ci avait pour objectif de recueillir des idées d’événements ou d’actions mobilisateurs pouvant faire vivre Athus suite au terrible constat dressé, notamment via Fluicity, que la localité était morte et qu’”il ne s’y passait jamais rien”.

Des citoyens et des commerçants ont participé à un premier brainstorming citant un festival de musique, des événements sportifs tels des courses d’obstacles, une fête multiculturelle ou encore un festival du rire mais une idée a fait son émergence : du street art !

Une mise en couleur de notre environnement, une œuvre originale dans le décor quotidien. Et ça tombait bien, puisque de son côté, le Conseil communal avait, en juillet 2019, passé un marché public de service pour la mise en œuvre d’un concept global autour de l’art urbain avec l’intercommunale IDELUX-Projets Publics. Les idées se rejoignent !

Les groupes se sont constitués et une appellation a été donnée au projet : Grain de Beauté, symbole de l’émergence d’une petite touche de personnalité sur notre territoire.

Nous souhaitons développer la vie socioculturelle de notre ville, mettre les moyens nécessaires pour fédérer le potentiel inestimable de cette population éclectique. Nous voulons créer une atmosphère culturelle qui réveillera en vous l’acteur de votre environnement. Nous souhaitons stimuler la créativité des athusiens !Grain de beauté, c’est le souhait d’apporter un nouveau visage à Athus, une petite tache qui apportera quelque chose de personnel, quelque de chose de particulier. J’y vois là une émergence apportant une identité forte. Il y a une connotation poétique à travers le nom « Grain de beauté » qui met tout de suite en relation avec un projet humain et artistique. – Grain de beauté.

La Cellule envisage un projet d’envergure ! Il ne s’agit pas de se limiter à une peinture urbaine mais de proposer un véritable projet identitaire et égayer toutes les localités de la Commune.Très vite la première proposition artistique a été proposée. Il s’agit d’une fresque originale de l’artiste de renommée internationale originaire d’Avignon, Pablito ZAGO. Il a développé une technique pour réussir des portraits d’un seul trait. Le résultat est étonnant, très coloré et énigmatique. On retrouve dans son travail une grande part d’abstrait et une symbolique très personnelle et onirique. Il est notamment célèbre pour avoir recouvert les vitres d’un bâtiment Microsoft.

Le Collège communal, en sa séance du 10 février 2020, a approuvé son avant-projet intitulé «Unite we will be stronger» (image ci-dessus) et a décidé de son emplacement : le Centre Culturel. Ce premier jet veut transmettre un message fort, celui d’une communauté consciente de sa richesse multiculturelle.

Initialement, un vernissage festif devait avoir lieu le 05/09.  Les contraintes actuelles bien connues de tous n’ont malheureusement pas pu permettre sa mise en place mais force d’optimisme, ce projet est bel et bien amené a être réalisé !

>> Venez donc découvrir la mise en couleur de la première intervention, du 30/08/20 au 05/09/20 au Centre Culturel d’Athus, rue du Centre 17 à ATHUS.

Appel à initiatives – Semaine du commerce équitable 2020


Pour la 9ème édition, la Plateforme du Commerce Equitable en Province de Luxembourg propose à tous les acteurs luxembourgeois de participer à la semaine du commerce équitable, une campagne nationale du Trade for Development Centre qui braque les projecteurs sur le commerce équitable partout en Belgique.
Cet appel à initiatives est l’occasion de montrer que la solidarité est une réalité déjà à l’œuvre en province de Luxembourg et que chacun peut rejoindre le mouvement.
Les actions de sensibilisation que vous proposez visent à mieux comprendre comment fonctionne le monde et comment agir.

Débat, atelier, jeu, quizz, webinaire, conférence en ligne, spectacle en petit comité… Soyez créatifs et imaginatifs !

 

Avec la situation actuelle de pandémie du Covid-19, la semaine du commerce équitable risque d’être un peu différente cette année, il faudra sans doute concevoir des événements permettant le respect des gestes barrières et de distanciation sociale. Mais c’est aussi plus que jamais le moment de rappeler l’importance de la solidarité Nord-Sud !

Pour participer, il suffit de remplir le formulaire d’inscription et de le renvoyer complété pour le 7 septembre 2020 au plus tard à l’adresse : info@luxembourgequitable.be

 

Page 3 of 153

Ville d'Aubange 2020